Des motards escortent un collégien harcelé à la sortie des cours

Comme Valentin, deux autres adolescents ont reçu la visite du club, dont les deux chapitres sont basés en région parisienne et en Normandie.[JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP]

Un jeune garçon qui avait été victime de harcèlement scolaire dans son précédent établissement a été soutenu et accompagné vendredi par une association, Lag Spirit, composée de motards issus de la police, des douanes et de la gendarmerie.

«Il a rencontré pas mal de soucis, a expliqué Oly, le président des Lag Spirit. On vient le soutenir, lui montrer qu’on est là, qu’il n’est pas tout seul». Les membres de l’association n’ont pas pour but d’impressionner ou de faire peur mais d’accompagner les victimes durant leur retour.

Aider les familles pour les procédures

«Pour avoir pris plusieurs plaintes, qui n’aboutissent pas tout le temps, que l’on voit la détresse de ces enfants, on a envie de les accompagner et de les aider», explique le président de l'association.

Le collectif a également d'autres actions. Elle s’approche aussi des parents pour les aider dans les démarches, pour déposer plainte ou dans la rédaction des lettres pour le rectorat, précise France Bleu.

«C’est histoire de marquer le coup, pour que les harcelés se disent qu’ils ne sont pas seuls, et que cela calme les harceleurs», conclut Jennifer, la mère du collégien.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles