Prise d'otages dans un bar-tabac de Blagnac : le forcené a été interpellé

Les quatre femmes retenues en otages depuis mardi après-midi par un jeune homme de 17 ans dans un bar-PMU de Blagnac, près de Toulouse, ont été libérées saines et sauves en début de soirée. Le preneur d'otages a été interpellé peu avant minuit.

«Tout s'est bien passé au final», a indiqué le patron du Raid Jean-Baptiste Dulion, soulignant qu'il a fallu une «très longue négociation» pour «le ramener à la raison et l'interpeller en douceur». 

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a remercié et félicité les forces de l'ordre sur Twitter. «Reconnaissance et gratitude à l'antenne du Raid et à la BRI pour leur sang-froid et leur professionnalisme», a-t-il ainsi écrit sur le réseau social. 

La prise d'otages avait commencé dans l'après-midi, vers 16h20. Une première femme avait été libérée vers 20h00, avant que les trois autres ne soient aussi relâchées. Il s'agissait de la patronne de l'établissement et d'employées.

«Les femmes ont été libérées, saines et sauves, en bonne santé, après de longues heures de négociation», a précisé le préfet.

Le preneur d'otages déjà connu pour des affaires de violences

Le preneur d'otages, un jeune homme de «presque 18 ans, était défavorablement connu pour des affaires de violences, sur les forces de l'ordre notamment, de vol, mais aussi pour sa participation en décembre à une manifestation de gilets jaunes, où il avait été interpellé», selon le procureur de Toulouse, Dominique Alzeari

À suivre aussi

Faits divers Toulouse : dix mois après le vol de bagues à plus de 12.000 euros, il se livre à la bijouterie
Face à l'évidence, le vrai conducteur a fini par reconnaître avoir extrait le cadavre de son ami pour le mettre à sa place.
Faits divers Haute-Garonne : victime d'un accident, un conducteur installe le passager mort à sa place
Haute-Garonne Une petite fille de 3 ans reste cachée pendant 5 heures dans un bus scolaire pour ne pas aller à l'école

Ailleurs sur le web

Derniers articles