Terrorisme : une «revenante» de Syrie prête à commettre un attentat arrêtée en France

 Elle se serait inscrite sur une liste de volontaires pour une opération kamikaze.[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

Une femme de 26 ans qui avait rejoint les rangs jihadistes en Syrie en 2014 et a été expulsée de Turquie la semaine passée a été mise en examen à son retour en France et écrouée, a-t-on appris lundi.

Cette femme, interpellée le 6 mai à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle alors qu'elle était visée par un mandat d'arrêt, a été mise en examen pour «association de malfaiteurs terroriste criminelle», dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en avril 2018 qui visait son séjour au sein de Daesh, a précisé cette source.

Selon certains médias, cette Franco-marocaine, qui avait épousé un combattant tunisien mort depuis, avait dit vouloir réaliser une opération kamikaze et s'était inscrite sur une liste de volontaires pour commettre un attentat-suicide.

Après s'être rendue en octobre 2018 aux autorités turques, elle avait été emprisonnée avant d'être finalement remise à la France.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles