Villeurbanne : une centaine d'individus empêchent d'évacuer deux jeunes blessés

Les policiers ont dû faire usage de «moyens collectifs de défense» pour permettre aux pompiers d’intervenir. Les policiers ont dû faire usage de «moyens collectifs de défense» pour permettre aux pompiers d’intervenir. [Philippe HUGUEN / AFP / image d'illustration]

Dimanche, en fin d’après-midi, dans le quartier Grandclément à Villeurbanne, quatre jeunes sur des motos, ne portant pas de casque, ont pris la fuite en apercevant une patrouille de police, et sont entrés en collision.

Deux d’entre eux se sont relevés et ont quitté les lieux, et les deux autres, âgés de 16 ans, ont été blessés, dont l’un d’eux grièvement, au point que son pronostic vital était engagé.

Les agents ont tenté de porter secours aux victimes. C’est alors qu’environ 150 individus se sont attroupés autour d’eux et les ont caillassés. Une personne a même tenté de récupérer la moto de l’une des victimes. Les policiers ont dû faire usage de «moyens collectifs de défense» pour permettre aux pompiers d’intervenir, et les deux adolescents ont pu être transportés à l’hôpital.

Certains se sont vengés en vandalisant des abribus, mais aucune interpellation n’a été menée. Les enquêteurs se penchent désormais sur les circonstances de l’accident.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de la collision entre les motos. Selon des informations du Parisien, les policiers ont assuré que les jeunes avaient pris la fuite à leur vue et qu’ils n’étaient pas en train de les poursuivre.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles