Les élections européennes perturbées par la fête des mères ?

Chaque bureau de vote doit être «composé d'un président, d'au moins deux assesseurs et d'un secrétaire» en permanence. Chaque bureau de vote doit être «composé d'un président, d'au moins deux assesseurs et d'un secrétaire» en permanence. [ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP]

Hasard du calendrier, les élections européennes tombent, comme il y a cinq ans, le même jour que la Fête des mères, dimanche 26 mai. De quoi perturber le scrutin, puisque de nombreuses mairies manquent en conséquence d'assesseurs pour tenir les bureaux de vote.

D'après le code électoral, chaque lieu doit être «composé d'un président, d'au moins deux assesseurs et d'un secrétaire», et ce en permanence. Pour tenir le rôle d'assesseur, les partis politiques peuvent fournir des militants, et c'est ensuite au maire de faire le nombre, d'abord parmi les conseillers municipaux puis, s'il manque encore des personnes, parmi les électeurs.

En raison de la Fête des mères, mais aussi il est vrai du désintérêt pour les élections européennes, plusieurs communes ont été contraintes de lancer un appel aux citoyens volontaires, mais certaines manquent encore d'effectifs.

«Il y a de nombreux rassemblements de famille qui sont prévus, et ce n’est pas forcément simple de libérer deux heures dans la journée», a déploré au Parisien la mairie de Dunkerque, qui propose des tranches de deux heures dans l'espoir de convaindre plus facilement les électeurs. 

Ainsi, la commune du Nord n'a pas encore trouvé ses 92 assesseurs, tout comme Châlons-en-Champagne (Marne) selon L'Union ou Arras (Pas-de-Calais) d'après La Voix du Nord.

Un système de réquisitions le jour du vote

Si vous votez dans une commune qui manque encore d'assesseurs le jour du scrutin, sachez que vous pourrez potentiellement être réquisitionné(e). En effet, le code électoral prévoit que «si, pour une cause quelconque, le nombre des assesseurs se trouve être inférieur à deux, les assesseurs manquants sont pris parmi les électeurs présents [à l'ouverture du bureau de vote, ndlr] sachant lire et écrire le français, selon l'ordre de priorité suivant : l'électeur le plus âgé, puis l'électeur le plus jeune».

En dehors d'un éventuel manque d'assesseurs, la concomitance des européennes avec la Fête des mères pourrait également avoir un impact sur la participation, déjà très faible habituellement pour ce type de scrutin. En effet, en 2014, elle n'avait été que de 42 %, contre 78 % au premier tour de la présidentielle 2017 et 49 % au premier tour des législatives 2017. Le dernier sondage de l'Ifop, publié mercredi 15 mai, fait état d'une prévision de participation de 44 %.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles