IDF : la production audiovisuelle et cinématographique en pleine croissance dans la région

L'acteur américain Tom Cruise avait passé plus d'un mois à Paris, dans le cadre du tournage de «Mission Impossible 6». L'acteur américain Tom Cruise avait passé plus d'un mois à Paris, dans le cadre du tournage de «Mission Impossible 6». [© STRINGER / AFP]

«Une année exceptionnelle». C'est en ces termes que la région Ile-de-France s'est réjouie ce dimanche 19 mai de la «forte croissance» de la production audiovisuelle et cinématographique en 2017 et de son impact sur les emplois franciliens.

En marge du festival de Cannes, Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France, a tenu une conférence de presse à ce sujet, se félicitant à cette occasion de l'«augmentation significative des emplois en CDI et contrats courts» dans ce secteur d'activité.

Au total, 4.200 emplois ont été créés au cours de l'année 2017, soit une hausse de 15 %. Ce qui porte ainsi à près de 19.000 le nombre de CDI dans ce secteur pour l'année 2018 en Ile-de-France. En cumulant CDI et contrats courts, la masse salariale représenterait donc les 1,8 milliards d'euros.

Une croissance forte qui s'explique notamment par la chute du nombre de films tournés à l'étranger et l'attractivité du territoire francilien pour accueillir ceux tournés en France. A titre d'exemple, plus de 1.000 tournages ont été recensés à Paris en 2018, dont celui de «Mission Impossible 6» qui a généré plus de 25 millions d'euros de recettes pour 36 jours de tournage.

Pour Jérémy Redler, président de la Commission du film d’Ile-de-France et vice-président du Comité régional du tourisme Paris Ile-de-France, «les chiffres démontrent que nous sommes dans une forte dynamique de croissance. La région capitale a tous les atouts pour attirer les talents et les investissements et ainsi poursuivre sa dynamique territoriale, qui devraient se maintenir dans les prochaines années.»

Par ailleurs, 20 millions d'euros ont également été débloqués par l'Ile-de-France dans le cadre du fonds régional de soutien cinéma et audiovisuel. Couplé à un crédit d'impôt favorable, ce fonds aurait permis, selon la région, d'attirer plusieurs grosses productions sur le territoire francilien, à l'instar de «L'Empereur de Paris».

«Notre ambition est de faire de la région Ile-de-France la première d'Europe en matière de soutien à la production cinématographique et audiovisuelle», a ainsi fait savoir Valérie Pécresse, qui a assuré que le nombre de CDI dans le secteur avait augmenté de 46,5 % depuis 2016.

Enfin, la présidente de la région a annoncé, ce dimanche 19 mai, «le lancement d’une concertation réunissant l’ensemble du secteur "cinéma et audiovisuel" sur le volet international du fonds de soutien de la région». Cette dernière s'attachera ainsi à attirer toujours plus de tournages étrangers en Ile-de-France, via notamment le crédit d'impôt international.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles