Les prix du contrôle technique ont flambé depuis la réforme

Des disparités sont également très fortes entre les départements.[MYCHELE DANIAU / AFP]

Le comparateur de prix simplauto.com a dévoilé une étude indiquant que les tarifs du contrôle technique ont grimpé de plus de 12% depuis mai 2018.

Cette date correspond à l’entrée en vigueur de la réforme visant à mettre la France en conformité avec une directive européenne, pour améliorer la sécurité des automobilistes. Elle a obligé les professionnels à passer de 123 à 133 les points à contrôler sur un véhicule, entraînant une hausse de 459 à 610 des défaillances susceptibles d’être pointées.

«Pour se mettre en conformité avec la nouvelle réglementation, la profession a dû embaucher davantage et de nouvelles compétences», indique le Conseil national des professions de l’automobile, au Monde. «Et les propriétaires de centres ont surtout procédé à un rattrapage tarifaire. Les prix n’avaient quasiment pas bougé depuis dix ans».

un nouveau durcissement du contrôle en juillet

Conséquence, «le prix d’un contrôle est passé de 69 à 77,20 euros», détaille simplauto.com, en s’appuyant sur l’étude de 3 600 prestataires. «C’est un niveau de hausse jamais constatée depuis 2013 (première année de l’enquête)».

Cette augmentation s’accompagne de fortes disparités entre les départements. La Moselle, où il est le moins cher, affiche un contrôle technique pouvant descendre à 45 euros, quand la Haute-Savoie atteint parfois les 110 euros. A noter que c’est en Corse que le tarif moyen a le plus grimpé depuis la réforme, avec une hausse de 25 %.

Les automobilistes ne sont pas au bout de leur peine avec la conformité de leurs véhicules. A partir du 1er juillet 2019, un durcissement est à nouveau prévu, avec la mise en place de normes concernant la pollution et les émissions de particules. Dans le contexte des gilets jaunes, Edouard Philippe avait préféré décaler cette mesure de six mois (elle était initialement prévue le 1er janvier). Reste à savoir si celle-ci sera mieux accueillie cet été, et si elle s’accompagnera encore d'augmentations tarifaires dans les centres de contrôle, qui doivent à nouveau investir pour s’équiper d'instruments d’analyses plus récents.

À suivre aussi

Soldes Patrick Martinez : «le bilan des soldes d’été est mitigé»
Étude Une majorité de Français fait ses courses à 10 euros près
Bonne nouvelle pour les Français, la baisse du prix du gaz se poursuit.
pouvoir d'achat Tout ce qui change au 1er juin

Ailleurs sur le web

Derniers articles