Paris : à quoi ressemblera le futur quartier de la tour Eiffel ?

Plusieurs années après avoir lancé l'appel à projets international «Site tour Eiffel», Anne Hidalgo, la maire de Paris, a dévoilé – ce mardi 21 mai – le grand lauréat du concours.

D'ici à 2024 dans un premier temps, le quartier de la tour Eiffel – compris entre la place du Trocadéro (16e) et l'Ecole militaire (7e) – va être entièrement repensé, réaménagé pour devenir un véritable poumon vert au coeur de la capitale, entièrement délesté des voitures.

projet_tour_eiffel_3.png

Le lauréat – un projet réalisé par le cabinet d'architectes américain GP + B – prévoit en effet de créer un immense promenade végétale. Dès lors, plus aucune voiture ne circulera au pied du Trocadéro, ni sur le pont d'Iéna. La place de Varsovie, côté rive droite, et le quai Branly, côté rive gauche, seront eux aussi piétonnisés.

projet_tour_eiffel_2.png

Ainsi, les visiteurs pourront alors profiter d'une vraie déambulation vers la tour Eiffel depuis la place du Trocadéro repensée. Ils descendront via les jardins du Trocadéro, traverseront le pont d'Iéna et pourront accéder au monument. Le tout sans se soucier des voitures qui passent.

Un vieux rêve

Depuis plusieurs années, la municipalité parisienne envisage de créer ce nouvel espace de vie et de détente pour les Parisiens et les visiteurs, sur un périmètre de 54 hectares compris tout autour du monument le plus emblématique de la capitale.

Avec cet appel à projets lancé le 21 janvier dernier, elle a ainsi profité des travaux – déjà réalisés pour améliorer l'accueil des visiteurs autour de la tour Eiffel – pour repenser l'ensemble et faire des abords du monument «un vrai lieu de vie, de promenade et de détente».

Et à l'époque, le cahier des charges étaient bien précis. «Les équipes candidates ne devront pas limiter leur réflexion au carré formé par les quatre piliers de la tour, mais l'élargir à ses alentours, à l'ensemble du périmètre entre la Seine et l'École militaire, le musée du Quai Branly et Bir-Hakeim», avait alors exigé l'édile.

Les quatre projets finalistes exposés

Finalement, quatre équipes pluridisciplinaires ont candidaté à cet appel à projets. Leurs propositions, soumises à un jury pluraliste et à une commission d’appels d’offres, seront donc présentées à partir de mardi aux Parisiens, sous la forme d’une exposition gratuite au Pavillon de l’Arsenal (4e).

Ces quatre projets seront alors accessibles au plus grand nombre, notamment sous la forme de maquettes réalisées grâce à un logiciel de conception 3D. Développé par l'entreprise américaine Autodesk, celui-ci permet de produire une modélisation ultra-moderne – appelée «building information modeling» (BIM). 

«Nous avons capturé l'intégralité du site en 3D, soit plus de 350 Go de données obtenues grâce à un scan laser et un drone», a ainsi expliqué Emmanuel Di Giacomo, le responsable du développement des écosystèmes BIM pour Autodesk, qui assure que cette technologie numérique permet de comprendre au mieux les contraintes du site.

Un film immersif – retraçant le parcours type d'un visiteur lambda – a également été réalisé pour chaque projet candidat. Et afin de rendre la découverte encore plus surprenante, des casques de réalité virtuelle seront disponibles pour ceux qui souhaitent mettre un pied dans le futur.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles