Projet d'alliance Renault-Fiat Chrysler : quelles conséquences ?

Fiat Chrysler et Renault-Nissan deviendraient le groupe automobile numéro un incontesté, avec 15,6 millions d'automobiles vendues l'an dernier. Fiat Chrysler et Renault-Nissan deviendraient le groupe automobile numéro un incontesté, avec 15,6 millions d'automobiles vendues l'an dernier.[LOIC VENANCE, MARCO BERTORELLO / AFP]

Ce serait un coup de tonnerre dans le monde de l'automobile. Les constructeurs Renault et Fiat Chrysler s'apprêteraient à annoncer, dans les prochains jours, un projet d'alliance, pouvant aller jusqu'à une fusion des deux groupes, d'après l'AFP. Un rapprochement qui aurait des conséquences majeures pour le marché automobile, comme pour l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

Numéro un mondial incontesté

Actuellement, Renault, allié à Nissan et à Mitsubishi, est à la bagarre avec Volkswagen et Toyota pour la place de numéro un mondial en termes de nombre d'automobiles vendues. L'alliance franco-japonaise a en effet vendu 10,76 millions de voitures l'an dernier, contre 10,60 pour Volkswagen et 10,39 pour Toyota. Mais le groupe allemand est en tête en prenant en compte les ventes de poids lourds (10,83 millions).

En cas d'alliance entre Renault-Nissan-Mitsubishi et Fiat Chrysler, le nouvel ensemble deviendrait le leader incontesté, avec 15,6 millions d'automobiles vendues l'an dernier (Fiat Chrysler, qui compte 13 marques, a écoulé 4,8 millions de véhicules en 2018).

En termes de capitalisation boursière, le nouveau mastodonte, sorte d'Airbus de l'automobile, pèserait également très lourd. Fiat Chrysler a en effet une capitalisation de 18 milliards d'euros et Renault de 15 milliards d'euros, ce qui donnerait une capitalisation totale de 33 milliards. L'ensemble resterait tout de même loin des 72 milliards de Volkswagen et des 168 milliards de Toyota.

Une entrée sur la marché américain pour Renault

Pour Renault, une alliance avec Fiat Chrysler lui permettrait d'entrer sur le marché américain, notamment l'Amérique du Nord, d'où la marque française est aujourd'hui totalement absente, quand son partenaire Nissan apparaît en difficulté. Tout le contraire du groupe italo-américain, qui réalise une bonne partie de ses ventes de l'autre côté de l'Atlantique, et la majorité de ses profits, grâce à ses marques américaines Chrysler, Jeep et RAM, qui produisent de gros véhicules SUV et des pick-up particulièrement rentables.

En dehors de cette complémentarité géographique, les deux groupes sont également complémentaires sur les différents segments de marché. En effet, Fiat Chrysler est propriétaire des marques de luxe Alfa Romeo et Maserati, une branche très profitable sur laquelle Renault n'est pas présente.

Renault renforcé face à nissan

Les relations sont tendues entre Renault et son partenaire Nissan, depuis l'arrestation de son ex-PDG Carlos Ghosn fin novembre à Tokyo, pour des soupçons de malversations financières. En effet, le constructeur japonais est à l'origine des révélations qui ont déclenché l'enquête contre l'homme d'affaires franco-libano-brésilien, libéré sous caution le 25 avril.

Selon Carlos Ghosn, ce serait un coup monté de Nissan, qui voulait lui faire payer sa volonté de fusionner les deux constructeurs. Mais Renault est tout de même revenu ces dernières semaines à la charge, poussant pour une alliance renforcée avec Nissan, via la création d'une holding à 50-50 qui détiendrait les deux entreprises. Les Nippons ont catégoriquement rejeté ce plan, estimant qu'il ne tenait pas compte de leur poids supérieur à celui de Renault (le constructeur tricolore a vendu l'an dernier 3,9 millions de véhicules, Nissan 5,65 millions).

Une alliance entre Renault et Fiat Chrysler pourrait équilibrer les forces au sein de l'alliance franco-japonaise, au bénéfice de la firme au losange. Cela diluerait également la part des différents membres au sein de l'alliance, ce qui affaiblirait mécaniquement le leadership de la partie japonaise. Convaincre Nissan du bien-fondé de ce rapprochement pourrait donc s'avérer compliqué pour Renault.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles