Valérie Pécresse annonce qu'elle quitte Les Républicains

La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a annoncé lors du journal de 20 heures de France 2, dont elle était l'invitée, qu'elle quittait le parti des Républicains, dix jours après la défaite historique de la liste du parti aux élections européennes, et trois jours après la démission du président Laurent Wauquiez.

«J'ai décidé de quitter Les Républicains parce que j'ai la conviction qu'il est impossible de refonder les idées de la droite de l'intérieur du Parti», a-t-elle déclaré.

«C'est un déchirement pour moi»

«J'ai acquis la conviction que la refondation de la droite ne pourra pas se faire à l'intérieur, et qu'elle doit se faire à l'extérieur du parti», a expliqué la présidente de la région Île-de-France, selon qui «le parti est cadenassé de l'intérieur, dans son organisation mais aussi dans ses idées».

«J'ai été de tous les combats depuis la défaite de 2012, mais aujourd'hui je pense qu'il faut un électrochoc, qu'il faut tout rénover du sol au plafond», a expliqué Valérie Pécresse.

«J'ai prévenu deux personnes. Nicolas Sarkozy et Gérard Larcher. C'est un déchirement pour moi de quitter le parti de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy», a-t-elle ajouté.

À suivre aussi

Réforme des retraites : où en sommes-nous ?
Politique Réforme des retraites : où en sommes-nous ?
De gauche à droite les manifestations au Liban, Sophie Wilmes la Première ministre belge et Juan Guaido président autoproclamé du Venezuela
Crise Comme Israël, ces pays qui connaissent un blocage politique
Marine Le Pen : «Ce serait démocratique que tous les Français puissent s’exprimer sur cette réforme»
Retraites Marine Le Pen : «Ce serait démocratique que tous les Français puissent s’exprimer sur cette réforme»

Ailleurs sur le web

Derniers articles