Les sauveteurs de la SNSM sont «morts en héros», déclare Emmanuel Macron

«C'est toute la Nation qui s'incline» et «qui pleure» «trois de ses enfants morts en héros», a déclaré Emmanuel Macron en rendant hommage jeudi aux trois sauveteurs de la SNSM morts vendredi dernier en portant secours à un chalutier en détresse.

«Le sens qu'ils avaient donné à leur existence (...) était de sauver la vie des autres», a salué le chef de l'Etat devant plusieurs centaines de personnes rassemblées pour une cérémonie d'hommage devant le prieuré Saint-Nicolas, qui surplombe la baie des Sables-d'Olonne, où s'est déroulé le drame.

Dimitri Moulic, mécanicien bateau de 37 ans, Alain Guibert, marin pêcheur de 51 ans, et Yann Chagnolleau, patron pêcheur retraité de 54 ans, avaient été pris au piège à l'intérieur de leur vedette, après l'implosion des carreaux de la cabine, en pleine tempête Miguel. Les quatre rescapés étaient parvenus à nager 200 mètres et à atteindre le rivage. Le marin pêcheur est toujours porté disparu.

Emmanuel Macron a étendu cet hommage à l'ensemble de «la famille des sauveteurs en mer» dont plusieurs centaines de bénévoles, en vestes orange, étaient venus de toute la France.

En fin de cérémonie, les vedettes de la SNSM et les bateaux réunis devant le front de mer ont fait retentir leurs cornes de brume en guise de dernier hommage.

Suivis par les familles des défunts, les cercueils portés par des sauveteurs ont quitté la cérémonie sous des applaudissements nourris.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles