Tahar Mejri, le père du petit Kylan décédé lors de l'attentat de Nice, est mort

L’homme décédé à l’âge de 42 ans avait vu sa femme mourir devant lui sur la promenade des Anglais et avait ensuite tout tenté pour retrouver son fils[Facebook Memorial des Anges]

«Mourir d’aimer». C’est par ces mots que commence l'annonce de la mort de Tahar Mejri, le père du petit Kylan, décédé lors de l’attentat de Nice, le 14 juillet 2016, par l'association Mémorial des Anges, ce jeudi 13 juin.

L’homme décédé à l’âge de 42 ans avait vu sa femme mourir devant lui, ce jour-là, sur la promenade des Anglais et avait ensuite tout tenté pour retrouver son fils pendant les trente-six heures qui avaient suivi l’attaque terroriste, avec l’espoir que Kylan soit toujours vivant. Il était passé par les réseaux sociaux pour obtenir des informations avant que le décès de son fils ne soit finalement confirmé. La détresse de ce père avait touché de nombreux internautes, en France mais aussi dans le monde entier. Près de trois ans plus tard, l'homme a finalement rejoint Kylan. 

«C’est avec une grande tristesse que nous vous annonçons le décès de Tahar Mejri 42 ans, papa de Kylan Mejri décédé le 14 juillet 2016. Toutes nos pensées, notre affection et notre soutien à sa compagne Rachel qui malgré tout son amour n’a pas réussi à le sortir de son indicible souffrance», a détaillé l'association qui rend hommage aux 86 morts de l’attentat de Nice.

Une enquête ouverte

Le média local Nice Matin a indiqué qu’une enquête avait été ouverte pour déterminer les circonstances de la mort de Tahar Mejri. En effet, même si aucun élément connu ne permet de conclure à un suicide, ses proches ont témoigné de la grande difficulté à vivre du quadragénaire à la suite de cette tragédie.

«Il n’allait pas bien. J’ai tout fait pour apaiser ses souffrances. Je n’ai pas réussi... », a déploré sa conjointe, interrogée par le quotidien. «La semaine dernière, il m’a dit : 'Rachel, j’ai fait un rêve. Olfa (sa femme décédée, ndlr) m’a téléphoné. Elle dit que Kylan pleure son papa, qu’elle ne peut plus le tenir. Qu’il faut que je vienne'», a-t-elle également raconté.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles