Cinq conseils pour être en forme pour le bac

Relativiser, bien manger le matin, boire beaucoup d'eau et éviter de rester scotché à sa télévision : quelques conseils de Brigitte Milhau pour bien se préparer aux examens. Relativiser, bien manger le matin, boire beaucoup d'eau et éviter de rester scotché à sa télévision : quelques conseils de Brigitte Milhau pour bien se préparer aux examens. [Martin BUREAU / AFP]

L'heure des examens a sonné : lundi 17 juin, plusieurs centaines de milliers de lycéens, en filière générale, technologique ou professionnelle, plancheront sur les épreuves du bac.

A quelques jours de cette journée stressante pour les lycéens, comme pour leurs parents, le docteur Brigitte Milhau (en photo), médecin généraliste et consultante santé pour CNEWS, prodigue quelques conseils pour être en forme le jour J.

brigitte_milhau_5d0a305780e9f.jpg

Un sommeil régulier

«Régularité, régularité, régularité : c'est le mot d'ordre. Si il ou elle arrive à se coucher tôt le soir, c'est déjà très très bien.

Quelques jours avant le début des examens, il est important d'avancer jour après jour son horaire de coucher. Quoi qu'il arrive mettre son réveil tôt le matin. Les épreuves commencent toutes à huit heures du matin, et il faut être opérationnel.

C'est pendant le sommeil qu'on «encode», c'est-à-dire qu'on mémorise le mieux tous les apprentissages de la journée. L'idéal c'est de garder une heure pour réviser avant le coucher. Pas une nouvelle notion, quelque chose de déjà appris, pour mieux l'ancrer dans la mémoire. 

Pour bien s'endormir, l'idéal, et je sais que c'est le plus difficile pour tout le monde, c'est de se couper de tous les écrans, de toute source de lumière bleue nocive à l'endormissement (téléphone et ordinateur notamment) au moins une heure avant d'aller se coucher.»

Une alimentation équilibrée (surtout le matin)

«Même si on n'en a pas l'habitude, il faut se forcer à prendre un petit-déjeuner le matin, les jours des épreuves comme ceux qui précèdent. Un repas complet, de préférence avec du pain complet, bien plus riche en fibres, des laitages et des fruits. Des noix ou du chocolat peuvent éventuellement être ajoutés, pour le magnésium. 

On dit également que les oméga 3 et le glucose sont les carburants du cerveau. Il faut aimer, mais le poisson, en particulier les sardines, dans une moindre mesure les noix, peuvent donc être une bonne option pour le reste de la journée.

Il est également nécessaire de penser à bien boire, tout au long de la journée. C'est important de bien hydrater son cerveau car c'est un organe qui a besoin de beaucoup d'eau pour bien fonctionner.

Le jour des examens, c'est donc indispensable d'avoir de l'eau. Je recommande aussi les noix, les raisins secs ou les amandes. Les fruits secs sont un concentré de bonnes choses : ils sont hyper chargés en glucose et contiennent des vitamines, des fibres et beaucoup de magnésium.»

Les ingrédients à éviter

«On oublie les médicaments antifatigue ou les compléments censés vous booster la mémoire. Tous les rayons de pharmacie sont remplis de remèdes miracles pour vous faire réussir le bac. Mais il n'existe pas de recette magique. 

Il est aussi préférable d'éviter toutes les boissons énergisantes : thé, café ou coca par exemple. Ca n'aidera pas à vous réveiller et ça ne peut que favoriser la tachycardie chez les jeunes. Evidemment, ni alcool ni drogue ne sont recommandés avant les épreuves pour leurs effets néfastes sur les capacités cognitives.»

Se vider la tête avec rigueur

«Pour ceux qui sont déjà bien organisés, qui ont déjà mis en place un planning, c'est toujours très bon de faire du sport : ça permet de se vider la tête, c'est bon pour le rythme cardiaque, ça fait perdre quelques calories. Mais attention, plutôt le matin ou en milieu de journée. En revanche, pour ceux qui sont en retard dans les révisions, ce n'est pas indispensable. 

A l'inverse, pas de télé : réviser devant Roland Garros ou la Coupe du monde de football, c'est beaucoup trop distractif. Le maître mot, c'est la rigueur : pour s'accorder une pause, faire du sport ou se divertir devant la télé, si on se dit une demi-heure, ce n'est pas deux heures.»

Relativiser

«Pour éviter le trac, il n'y a qu'une chose à faire : reprendre confiance en soi, ne pas paniquer et bien respirer. Penser à l'après, aux vacances, permet aussi de beaucoup relativiser !

Je tiens vraiment à dire aux parents qu'il est inutile de s'inquiéter. Ce n'est pas eux qui passent le bac, mais leurs enfants ! Il est bien plus bénéfique de se montrer rassurant. Aujourd'hui, il y a pratiquement 9 élèves sur 10 qui obtiennent leur bac ! Pas besoin d'en faire un truc compliqué.»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles