Un cadre sur deux pense avoir déjà souffert d'un burn-out

[Philippe Huguen / AFP/Archives] ces chiffres sont à relativiser, selon Cadremploi, en raison de la difficulté à cerner les symptômes de cette maladie.

Alors que débute la semaine de la qualité de vie au travail, une étude du site Cadremploi révèle qu'un cadre sur deux estime avoir déjà été en burn-out en France. Et 36% des 1.123 personnes interrogées pensent également en avoir fait un, sans en être sûr. Un constat alarmant.

Car même si ce burn-out n'est pas toujours établi médicalement, rien que sa seule perception témoigne d'une détérioration de la qualité de travail chez les cadres.

Néanmoins, ces chiffres sont à relativiser, selon Cadremploi, en raison de la difficulté à cerner les symptômes de cette maladie. En effet, les trois symptômes les plus cités par ces cols blancs - à savoir l'anxiété (74%), la fatigue (67%) et les insomnies (64%) - correspondent à un état de stress.

Toutefois, près de 95% des personnes interrogées estiment que le burn-out est une maladie professionnelle, principalement due à la «pression» et la «charge de travail trop importante».

Et face à une telle situation ils sont 57% à s'être mis en arrêt maladie. Et plus impressionnant encore, les chiffres de ceux ayant quitté leur emploi. 37% ont négocié une rupture de contrat et 22% ont tout simplement démissionné.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles