#JeKiffeMonDecollete : des femmes affichent leur décolleté pour revendiquer leur droit à s'habiller comme elles veulent

capture d'écran Twitter @c3lineb «Mec mes seins et moi on t'emmerde bien fort tu sais», a-t-elle écrit en guise de réponse, a posteriori, à son harceleur

Les femmes ont le droit de s'habiller comme elles le veulent. C'est la revendication - particulièrement actuelle en ce temps de canicule - qui se cache derrière un nouveau mouvement apparu sur Twitter, il y a quelques jours : #JeKiffeMonDecollete.

Il a été lancé après la publication d'une femme sur le réseau social, le 18 juin dernier, dans laquelle elle raconte un épisode désagréable qui lui est arrivé. D'après ses dires, un homme l'ayant interpellée, lui aurait lancé qu'elle arborait «un décolleté de sale pute».

Une insulte qui a provoqué la colère de l'utilisatrice de Twitter. «Mec mes seins et moi on t'emmerde bien fort tu sais», a-t-elle écrit, a posteriori, en guise de réponse à son harceleur, en l'accompagnant d'une photo du décolleté en question.

Le coup de gueule a été suivi par d'autres femmes qui ont souhaité partagé elles-aussi leur décolleté en signe de soutien.

Véronique Genest très active sur Twitter

Des soutiens anonymes... mais pas que, en témoigne le tweet de l'actrice Véronique Genest et de Zohra Bitan, à l'origine du hashtag #Jekiffemondecollete.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles