Elle filme un homme en train de se masturber dans le TGV de La Rochelle

La passagère d’un TGV Paris-Poitiers-La Rochelle a filmé un homme qui se masturbait à côté d'elle. La passagère d’un TGV Paris-Poitiers-La Rochelle a filmé un homme qui se masturbait à côté d'elle. [Vidéo Twitter @Onlygold20]

«Sidérée» à la vue d’un homme venu se masturber à côté d’elle, la passagère d’un TGV Paris-Poitiers-La Rochelle n’a pas hésité à le filmer pour dénoncer son comportement sur Twitter.

Depuis l’explosion du mouvement #Metoo, les femmes sont de plus en plus nombreuses à oser dénoncer les agressions dont elles sont victimes, notamment dans les transports.

«Paris > Poitiers en TGV ( soit environ 1h15) avec un mec qui change de place et s’assoit en face de moi, me regarde et qui se masturbe... y’a encore du boulot! Pas de raison de ne pas pas l’afficher alors je mets la vidéo ici! (La plus soft des vidéos disons)», écrit la jeune femme sur Twitter.

Retweetée plus de 1.500 fois, la vidéo a indigné de nombreux internautes, qui ont salué le courage de la jeune femme.

«Je l'ai vu mettre sa main dans son pantalon, au début je me suis dit qu'il se grattait peut-être mais ça a continué, et ce monsieur s'est masturbé devant moi pendant tout le trajet d'une heure et demie», a expliqué Natacha Bras, citée par France Bleu

La SNCF répond

Quelques heures après la publication de la vidéo sur Twitter, la SNCF a aussitôt répondu sur son compte. Affirmant comprendre l'inquiétude de Natacha, l'entreprise ferroviaire dit «[regretter] ces conditions de voyage difficiles». «Si cela venait à se reproduire», la compagnie invite à signaler ce type de comportement au chef de bord ou «à joindre le service d'urgence SNCF au 3117».

Ce à quoi Nathacha Bras a répondu, encouragée par d'autres internautes, qu’elle allait dans tous les cas déposer plainte car cela «n’avait pas à se reproduire». Cette informaticienne de profession, également vice-président de «MoiAussiAmnésie», une association dédiée aux victimes de traumatisme après des violences sexuelles, a affirmé qu'elle irait au commissariat avec toutes les vidéos qu'elle a filmées et qui «sont plus ou moins explicites».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles