Val-de-Marne : il offre dix ventilateurs à une école maternelle, l’inspection académique les retire

Alors que le pic de chaleur est attendu jeudi et vendredi, plusieurs municipalités, notamment en Ile-de-France, ont annoncé la fermeture d’écoles et de crèches. [MYCHELE DANIAU / ARCHIVES / AFP]

Face à la canicule qui sévit, un parent d’élève avait décidé d’offrir à l’école maternelle Romain-Rolland d’Orly (Val-de-Marne) dix ventilateurs neufs.

Philippe Bouriachi, par ailleurs référent EELV de la ville, avait ainsi déboursé près de 400 euros pour l’achat de ces ventilateurs après avoir constaté une forte hausse des températures dans les salles de classe de l’école.

Mais après le passage d’un inspecteur de l’Education nationale, la direction de l’établissement a demandé au généreux parent d’élève de récupérer les ventilateurs, rapporte Le Parisien.

Le matériel doit être homologué

L’Inspection académique, qui a salué la démarche de Philippe Bouriachi, explique en effet que le matériel délivré dans les écoles doit être homologué et doit faire l’objet d’un appel d’offres. «Tout matériel qui arrive dans une école du premier degré est soumis à un règlement en lien avec la commune. Et ce pour se prémunir de tout risque pour la sécurité des élèves et du personnel», ajoute-t-elle, citée par le quotidien.

Des excuses qui ne satisfont pas le père de famille. «Ces ventilateurs sont certifiés ‘norme française’», argue-t-il. Et de souligner : «dans la classe de ma fille, sans rideaux ni stores, il fait quarante degrés ! Hier, même les professeurs m’ont remercié. Au final, avec cette décision, ce sont les enfants qui sont pénalisés».

Cette affaire illustre par ailleurs la problématique de la gestion de la canicule dans les établissements scolaires. Alors que le pic de chaleur est attendu jeudi et vendredi, plusieurs municipalités, notamment en Ile-de-France, ont annoncé la fermeture d’écoles et de crèches.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles