Hellfest : une jeune femme, victime de viol, lance un appel à témoins sur les réseaux sociaux

Au début du concert, alors qu'elle a bu deux bières, elle est prise de malaises. [Sebastien SALOM-GOMIS / AFP]

Une festivalière a lancé un appel à témoins sur Facebook pour tenter d'identifier l'homme qu'elle accuse de l'avoir violée pendant le Hellfest, festival de rock métal, qui se déroule à Clisson (Loire-Atlantique).

Son témoignage a été partagé massivement sur les réseaux sociaux. Dans un long post Facebook, qu'elle a publié, vendredi 28 juin, la jeune femme raconte ce qu'elle a vécu. 

Au début du concert de son groupe préféré, alors qu'elle a bu deux bières, elle est prise de malaises. «Le concert commence, on est de plus en plus serrés mais je sens rapidement que quelque chose ne va pas. J'ai le coeur qui s'accélère, des nausées accompagnées de sueurs froides importantes, en fait, je dégouline.» 

La jeune femme décide alors de s'extraire de la foule. Elle sent que quelqu'un la suit. Sa vision est troublée et elle se «rattrape» à des gens sur son passage. Elle s'assoit alors un peu plus loin. Quelques minutes plus tard, quelqu'un vient la soulever. «Je me dis super, quelqu'un a vu mon état et m'emmène à l'écart. Mes jambes vacillent, j'ai du mal à tenir debout. Je n'arrive pas à ouvrir les yeux comme si mes paupières pesaient des tonnes mais j'étais en même temps complètement lucide et j'entendais tout ce qui se passait autour», explique-t-elle.

Elle réalise sur le moment qu'elle a été «droguée». «Je n'avais plus le contrôle de mon corps. Par exemple lever mon bras était impossible, comme si tout était anesthésié. J'ai entendu la tente s'ouvrir et se fermer et j'ai été violée.»

«Ne vous taisez pas les filles» 

La jeune femme indique avoir ensuite quitté le festival et passé des examens médicaux. Dans le tweet reprenant son témoignage du 28 juin, elle explique ne pas avoir encore porté plainte car elle espère trouver des témoignages, photos ou vidéos. Elle se décrit ensuite comme «blonde cheveux mi-longs ondulés». Elle portait «un débardeur noir, un short en jean et des chaussures similaires à des Dr Martens, en plus fines».

Pour conclure son message, la jeune femme lance un appel : «Je ne sais pas si je suis la seule à avoir subi ça. Je n'arrête pas de penser au fait que, sur les autres soirs, il a peut être eu d'autres victimes. Ne vous taisez pas les filles». 

«J'ai reçu de nombreux témoignages» 

Dans un nouveau message, posté ce dimanche 30 juin, la festivalière indique «avoir reçu de nombreuses photos, vidéos, mais surtout témoignages dont 4 m'indiquant le même profil physique et vestimentaire concernant le gars», grâce aux nombreux partages sur les réseaux sociaux de son appel à témoins. «Je vais donc me munir de tous ces éléments à la gendarmerie et j'espère que tout ceci sera confirmé par les caméras présentes sur le site», précise-t-elle. 

En parallèle, le quotidien Ouest-France révèle le cas de deux Britanniques qui auraient été victimes d'attouchements au camping du festival. Un suspect a été interpellé et placé en garde à vue. Il a ensuite été libéré et devra s'expliquer dans le cadre d'une composition pénale en septembre prochain. 

À suivre aussi

Le festival «Les foirés» met en lumière les plus grands ratés de lindustrie et des inventeurs
idées sorties Les inventions ratées, les bides et les plus grands flops mis à l'honneur dans un festival
Musique Rennes fête les Trans Musicales
Marion Montaigne et Stéphane Beaujean ont annoncé la sélection Officielle du 47e Festival International de la BD d'Angoulême
BD Expo «The Walking dead», masterclass avec Pierre Christin, ... Qu'est-ce qui nous attend au prochain festival d'Angoulême ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles