Paris : un nouvel hôtel casse les codes à la Gare de l'Est

L'hôtel a ouvert ses portes le mardi 2 juillet. L'hôtel a ouvert ses portes le mardi 2 juillet.[© CNEWS]

Un havre de paix inattendu collé à la Gare de l'Est. L'«Okko Hôtels» – niché, voire caché, au fond de la rue d'Alsace (10e) – fait souffler un vent de nouveauté dans un quartier en pleine requalification. Il a ouvert ses portes ce mardi 2 juillet.

Tout juste achevé, cet établissement quatre étoiles casse en effet les codes de ce quartier populaire. Résolument design, il se décline dans une palette de couleurs pastel et a trouvé sa place tout en longueur le long d'un haut mur de soutènement en pierres taillées.

Avec 170 chambres doubles de 18 mètres carrés parfaitement agencées, pour un prix d'environ 120 euros la nuit, l'«Okko Hôtels» s'adresse à tous : les voyageurs en partance ou en provenance des gares de l'Est et du Nord, à des clients venus à Paris pour le travail mais aussi et surtout aux Parisiens habitués du quartier, et à leur famille.

img_3738_5d0a4fca288bb.jpg

Ces derniers sont en effet les bienvenus dans cette enclave «Dans la plupart de nos hôtels, nous accueillons à 60 % de clientèle business, pour 40 % loisirs, ici, Gare de l'Est, notre ambition est d'atteindre le 50-50», a ainsi assuré Solenne Devys, la directrice produit et communication de la chaîne Okko.

Pour cela, une offre «comme à la maison» a été développée. Tout est compris dans le prix d'une nuit à l'«Okko Hôtels» : la chambre, mais également le petit-déjeuner «illimité», l'accès à une petite salle de sport ou encore l'«Apéritivo», servi gratuitement tous les soirs à partir de 18h30.

Un hôtel ouvert aux non-résidents

C'est en effet l'une des particularité de l'«Okko Hôtels» : il est ouvert aux non-résidents. Et pour les accueillir, un club de 420 mètres carrés situé au rez-de-chaussée de l'établissement a été imaginé, ouvert à tous du petit-déjeuner au dîner.

img_3739_5d0a59cf32649.jpg

Là, qu'ils viennent travailler ou prendre leur temps avant un train, les non-résidents pourront bénéficier des mêmes avantages que les clients de l'hôtel : un accès illimité au petit-déjeuner (moyennant 5 euros de l'heure), une carte de tapas sélectionnés avec des produits frais et locaux (bières artisanales de la Brasserie Fondamentale, du jambon blanc «Prince de Paris» ou encore ) et un restaurant de 140 places assises.

Enfin, avec trois salles de réunion pouvant accueillir jusqu'à 40 personnes chacune, l'hôtel sera également accessible à ceux qui voudraient y organiser leur(s) événement(s) professionnel(s). 

Un «balcon vert» de 2.500 m2

Encore en travaux, un «balcon vert» d'environ 2.500 mètres carrés viendra bientôt parfaire le tableau. Souhaité par la ville de Paris, ce jardin municipal doit «permettre d’améliorer la liaison entre les gares de l’Est et du Nord», tout en créant, selon la municipalité parisienne, «un lieu de promenade et de détente».

Si le chantier de ce futur espace vert a déjà bien avancé, le jardin ne sera pas accessible en même temps que l'hôtel mais devrait ouvrir dans le courant de l'année 2019.

À suivre aussi

Le Canada et l'UE ont conclu un vaste accord commercial en octobre 2016, après sept ans de négociations.
Commerce Tout savoir sur le CETA, l'accord de libre-échange entre l'UE et le Canada, à la veille de son passage à l'Assemblée
Économie Tous les magasins Tati vont disparaître à l’exception de celui de Barbès
Gilets jaunes : quel impact sur l’économie ?
Société Gilets jaunes : quel impact sur l’économie ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles