Retour aux 90 km/h : quels sont les départements concernés ?

L'abaissement de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur les routes secondaires était entré en vigueur le 1er juillet 2018. [SEBASTIEN BOZON / AFP].

Un an après l’abaissement controversé de la vitesse à 80 km/h sur les routes départementales, le gouvernement a finalement laissé le choix aux départements de revenir, ou non, à l'ancienne limitation.

Si certains comptent bien revenir au 90 km/h, d'autres encore souhaitent aller jusqu'au bout de l'expérimentation, soit jusqu'à l'été 2020, avant de trancher une bonne fois pour toutes. Revue de détails.

Les départements qui restent à 80 km/h (en rouge sur la carte)

A ce stade, soit après le vote par l'Assemblée nationale, le 6 juin dernier, de la possibilité d’un assouplissement par les départements et les maires de la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires, mesure impopulaire considérée comme l’un des détonateurs de la crise des «gilets jaunes», au moins huit départements comptent les conserver, du moins pour le moment.

Il s'agit des Ardennes, le Gard, la Gironde, la Loire-Atlantique, la Meurthe-et-Moselle, les Pyrénées-Orientales, le Rhône et le Var.

Les Pyrénées-Orientales et le Rhône sont sur la même ligne. Les deux conseils départementaux estiment que ce n'est pas à eux de prendre la responsabilité d'augmenter la limitation de vitesse, «et donc le taux d'accidents sur nos routes».

En Gironde, la raison est davantage pécuniaire : Jean-Luc Gleyze, président du conseil départemental, ne souhaite pas grever les impôts du contribuable, notamment pour à nouveau remplacer les panneaux sur les routes concernées.

Enfin, de leur côté, la Moselle et la Loire-Atlantique rappellent que les 80 km/h sont une expérimentation de deux ans. Aussi, pas de revirement envisagé à l'horizon 2020.

Les départements qui reviennent aux 90 km/h (en bleu)

A ce jour, au moins 63 départements sont favorables au retour des 90 km/h sur au moins une de leurs routes.

Parmi eux, la Haute-Marne a fait figure de pionnier en étant le premier département à revenir à l'ancienne réglementation. Au total, ce sont 476 kilomètres de voies qui devraient repasser aux 90 km/h, sur les 4.000 km de routes secondaires.

D'ailleurs, jusqu'à présent du moins, aucun département ne compte revenir aux 90 km/h sur l'ensemble des routes concernées. 

Les départements qui hésitent encore (en orange)

Pour finir, une vingtaine de départements n'ont pas encore communiqué leur décision.

Contactés par France Inter, plusieurs répondent qu'ils attendent une prise de position claire du gouvernement pour se prononcer.

D'autres encore, ont lancé des études sur l'accidentologie des routes concernées par la mesure, et attendent leurs résultats avant de prendre une décision. Une procédure qui pourrait encore prendre plusieurs mois.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles