De l'Allier à Anvers, un réseau de trafiquants d'or démantelé

En perquisition, les enquêteurs ont saisi «plus de 2,4 kg d'or, 200 000 euros et dollars, mais aussi des bijoux et des diamants». (Photo d'illustration) [CC]

Un réseau de trafiquants d'or entre la France et la Belgique vient d'être démantelé par les gendarmes de la Section de recherche de Clermont-Ferrand, du groupement départemental de l'Allier, avec l'appui de l'OCLDI et en coopération avec la police fédérale belge.

Le rythme était réglé rubis sur l'ongle. Chaque semaine, la tête présumée du réseau prenait le chemin de l'Allier et du Cher pour aller faire sa collecte. Au bout de la route, des hommes suspectés d'être les collecteurs régionaux, qui lui remettaient à chaque fois au total 2 à 7 kilos d'or.

Le précieux métal avait préalablement été dérobé par d'autres malfaiteurs «chez des particuliers ou dans des commerces par des groupes criminels itinérants», selon le procureur de la République de Cusset.

Série de vols chez des personnes âgées

Selon nos informations, c'est une série de vols ou de tentatives de vol de bijoux qui a mis la puce à l'oreille des gendarmes, en octobre 2017. Par effraction ou par ruse, les malfaiteurs volaient des personnes âgées chez elles.

Une fois remis au collecteur principal, un Français de 66 ans chef du réseau et proche du grand banditisme, les kilos d'or filaient direction le plat pays. Là, cet homme, déjà condamné par le passé pour escroquerie et blanchiment, revendait le tout dans des commerces de rachat d'or.

Après plusieurs mois d'enquête, 8 membres présumés de ce réseau international ont été arrêtés le 30 juin dernier. En Belgique : le «collecteur principal», pris en flagrant délit au moment d'une livraison, mais aussi deux gérants d'une société de rachat d'or. Au même moment en France, 5 suspects, certains issus de la communauté des gens du voyage, étaient interpellés dans le cadre de ces investigations, suspectés d'être les collecteurs régionaux, ceux-là même qui récupéraient l'or auprès des malfaiteurs qui l'avaient volé.

En perquisition, les enquêteurs ont saisi «plus de 2,4 kg d'or, 200 000 euros et dollars, mais aussi des bijoux et des diamants dont la valeur pourrait représenter plusieurs centaines de milliers d'euros, ainsi que des objets d'art et des armes», rapporte le parquet.

Au total, plusieurs centaines de milliers d'euros ont été remontés chaque année en Belgique. «Aujourd'hui, dès qu'il y a une affaire de criminalité organisée, il y a une ramification internationale, mais ça reste un dossier atypique», confie à CNEWS le lieutenant-colonel Christophe Berthelin, commandant de la section de recherche de Clermont-Ferrand.

Les investigations se poursuivent, les 3 suspects interpellés en Belgique doivent être prochainement extradés vers la France. Les 5 personnes interpellées en France sont mises en examen pour recel en bande organisée de biens provenant de vols en bande organisée et association de malfaiteurs.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles