Les grands rendez-vous politiques de l'été

Des dossiers importants pour le gouvernement seront dévoilés cet été. Des dossiers importants pour le gouvernement seront dévoilés cet été. [Ludovic MARIN / POOL / AFP]

Si le rythme de la vie politique diminue durant la période estivale en France, le mois de juillet sera néanmoins particulièrement chargé cette année, avec notamment la présentation de plusieurs projets de loi.

18 juillet : la réforme des retraites se dévoile

Le Haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, présentera ses recommandations le 18 juillet. Certains grands principes ont déjà été actés, comme le système universel et à points, voulu par Emmanuel Macron, l’«âge d’équilibre» (64 ans ?) autour duquel un bonus-malus devrait être établi, ou la fin - théorique - des régimes spéciaux. Les syndicats FO et CGT ont d’ores et déjà annoncé qu’il se mobiliseraient à partir de la rentrée de septembre.

Courant juillet : le statut des maires revisité

Le projet de loi sur le statut de l'élu local doit également être présenté au conseil des ministres au cours du mois juillet. Il doit répondre à la «crise des vocations» des maires et élus locaux, en cherchant à valoriser leurs fonctions, faciliter leur engagement ou encore permettre une reconversion simplifiée suite à leur mandat. Il doit également leur donner plus de pouvoir face aux intecommunalités.

Fin juillet : la PMA pour toutes présentée

Un autre projet de loi, celui sur la bioéthique, «sera adopté en conseil des ministres fin juillet», a annoncé Edouard Philippe le 12 juin dernier. Derrière ce nom, le débat portera essentiellement sur l’extension de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes. Celles célibataires et en couple avec une autre femme pourraient ainsi y avoir accès. Il s’agira également d’aborder la question de la filiation. Des sujets qui entraineront, à n’en pas douter, de vastes débats dans l’opinion public. Le texte devrait ensuite être examiné à l’Assemblée fin septembre.

14 au 28 août : les candidats à la présidence des Républicains vont se dévoiler

Deux mois et demi après la démission de Laurent Wauquiez de la tête des Républicains, les candidats à sa succession auront deux semaines pour présenter leur liste et leur projet, pour une élection qui devrait avoir lieu les 12 et 19 octobre. Si Christian Jacob, Guillaume Larrivé et Julien Aubert se sont déjà déclarés, d’autres personnalités de droite, comme Gérard Larcher, Eric Woerth, Xavier Bertrand, ou pourquoi pas Nicolas Sarkozy, seront scrutées de près lors de cette quinzaine.

À suivre aussi

Économie Automobile : attention, la prime à la casse va être plus dure à obtenir dès le 1er août
A Nantes, le retour de François de Rugy ne fait pas l’unanimité
Politique A Nantes, le retour de François de Rugy ne fait pas l’unanimité
A quoi correspondent les indemnités représentatives au cœur de la démission de François de Rugy ?
Politique A quoi correspondent les indemnités représentatives au cœur de la démission de François de Rugy ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles