Municipales à Paris : Benjamin Griveaux officiellement désigné candidat LREM

La Commission nationale d'investiture (CNI) de LREM a rendu son verdict ce mercredi 10 juillet : Benjamin Griveaux a été désigné candidat pour les municipales à Paris en 2020.

Comme pressenti depuis plusieurs mois, c'est l'ancien porte-parole du gouvernement qui affrontera Anne Hidalgo l'an prochain dans la capitale pour En Marche.

La décision était attendue peu après 20h, à l'issue d'une réunion du bureau exécutif du parti. Mais Cédric Villani, d'un tweet, a grillé la politesse aux instances de la formation présidentielle :

Peu après, le troisième candidat, Hugues Renson, également vice-président de l'Assemblée, a reconnu sa défaite avec un message sur Twitter :

En vue des élections municipales dans la capitale en 2020, les trois candidats à l'investiture de La République En Marche pour les élections municipales à Paris avaient été entendus mardi 9 juillet chacun à leur tour pendant une heure et demi.

Au siège de LREM, situé dans le 2e arrondissement de Paris, c'est Hugues Renson qui avait ouvert le bal à 14h, suivi par Benjamin Griveaux à 15h30 et enfin Cédric Villani à 17h, selon un tirage au sort. Chaque candidat devait se présenter seul devant la Commission nationale d'investiture (CNI) et disposait d'une heure pour son audition, a indiqué LREM dans un communiqué.

L'œil vigilant d'emmanuel macron

Les trois députés étaient les derniers postulants encore en lice, après le retrait de trois autres candidats – Mounir Mahjoubi, Anne Lebreton et Antonio Duarte – ces derniers jours. Si ce dernier s'est rallié à Benjamin Griveaux, les deux autres ont décidé de soutenir Cédric Villani. Ils l'ont d'ailleurs accompagné à son audition mardi.

A Paris, le nombre important de postulants – jusqu'à six personnes –  a créé un climat de concurrence entre ces membres du même parti. Certains candidats ont même appelé à la tenue d'une «consultation citoyenne» avec un vote des militants, et demandé à décaler la date du choix à plus tard.

La CNI – co-présidée par le sénateur Alain Richard et la députée Marie Guévenoux – a donc effectué un choix délicat, sous l'oeil vigilant du président de la République qui les a reçus vendredi dernier à l'Elysée. Pour convaincre, chaque candidat a produit un dossier comprenant une note de stratégie politique pour les 1er et 2e tours, une note sur le projet pour Paris, ou encore un engagement à soutenir le candidat désigné.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles