14 juillet : une collecte de sang organisée en soutien aux Armées

Les dons se raréfient mais les besoins sont très nombreux. Les dons se raréfient mais les besoins sont très nombreux. [Photo d'illustration / JEAN-PIERRE CLATOT / AFP].

A l'occasion de la fête nationale du 14 juillet, qui a lieu dimanche, une collecte de sang exceptionnelle en soutien aux armées est organisée, à Paris, à l’Hôtel National des Invalides (Paris 7e), de 10h à 17h.

En ce jour emblématique, où les cœurs de tous les Français battent au même rythme, le Centre de Transfusion Sanguine des Armées (CTSA) espère ainsi constituer significativement des réserves, lesquelles doivent être régulièrement renouvelées, au profit des militaires en opérations et pour les Hôpitaux d’Instruction Armées (HIA).

Le CTSA souligne à cet égard que chaque don peut ainsi sauver des vies, notamment de soldats qui interviennent quotidiennement pour assurer la sécurité des Français.

Le besoin est d'autant plus pressant que depuis quelques mois, les stocks de sang couvrent de plus en plus difficilement les besoins.

Une pénurie inquiétante

Régulièrement, l'Établissement français du sang (EFS) lance lui aussi des appels aux dons, tant ceux-ci se raréfient alors que les besoins augmentent.

don-du-sang_5d25c2d47cbe1.jpg

D'une manière générale, toute personne, âgée de 18 à 70 ans et pesant au moins 50 kg, peut donner son sang. Les hommes peuvent donner jusqu'à six fois par an et les femmes jusqu'à quatre. A noter qu'entre deux dons de sang, il faut respecter un délai de huit semaines minimum avant de pouvoir faire un nouveau don.

Les personnes souffrant de maladies du coeur, d'insuffisances respiratoires comme l’asthme sévère, de diabète traité par insuline et bien sûr de maladies graves ne peuvent toutefois pas effectuer de don.

Elles peuvent, en revanche, contribuer à l'effort en relayant l'appel auprès de leur famille et amis en condition de le faire.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles