Défilé du 14 juillet : les perturbations à prévoir pour se déplacer

Le secteur de l'avenue des Champs-Elysees sera, de loin, le plus concerné par les restrictions de circulation. [LUDOVIC MARIN / AFP].

Comme chaque année, la fête nationale, qui a lieu ce dimanche 14 juillet, va entraîner de nombreuses complications dans la capitale en raison du feu d'artifice et du traditionnel défilé. Voici tout ce qu'il faut savoir pour anticiper et mieux se déplacer.

Premier quartier à éviter : celui des Champs-Elysées, où il est d'ailleurs d'ores et déjà compliqué de circuler, cette semaine, du fait des répétitions pour la parade de dimanche.

Sont particulièrement concernés le Rond-point des Champs-Elysées et la célèbre avenue du même nom, jusqu’à la place de la Concorde.

Comme toujours, le stationnement dans ce secteur et certaines rues adjacentes commencera d'ailleurs à être interdit dès 15h vendredi 12 juillet.

En ce sens, l'an dernier, une zone assez large avait été sécurisée par la préfecture de police de Paris, laquelle ne devrait pas varier cette année :

[Agrandir le plan pour les informations détaillées]

Les horaires des transports en commun rallongés

Au niveau des transports en commun, tout porte à croire que la RATP devrait, là-aussi, prolonger cette année encore les horaires de ses trains d'une heure et demie, soit avec des arrivées prévues au terminus aux alentours de 2h15 du matin.

Dans la journée, en raison du défilé prévu entre 9h30 et 13h, plusieurs stations devraient par ailleurs être partiellement ou totalement fermées.

Il devrait s'agir de la station Tuileries (ligne 1), Concorde (lignes 1,8 et 12), Champs-Elysées Clémenceau (lignes 1 et 13), Franklin D.Roosevelt (lignes 1 et 9), George V (ligne 1) et enfin de Charles-de-Gaulle Etoile (lignes 1,2,6 et RER A).

Un scénario qui se répètera en soirée, à partir de 19h, avec le traditionnel feu d'artifice de la Tour Eiffel. Sauf instructions contraires, les stations concernées devraient être : Passy (ligne 6), Dupleix (ligne 6), Ecole Militaire (ligne 8), Bir-Hakeim (ligne 6), La Motte Picquet-Grenelle (lignes 6, 8 et 10), Trocadéro (lignes 6 et 9) et Iéna (ligne 9).

Du côté de la préfecture de police de Paris, comme celui de la RATP, de plus amples informations devraient être communiquées en fin de semaine.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles