Jura : des viticulteurs déterrent des slips décomposés pour une drôle d'expérience

La fertilité des sols mesurée avec des slips a déjà été expérimentée dans le domaine agricole.[SEBASTIEN BOZON / AFP]

Une quinzaine de viticulteurs jurassiens avaient enterré 77 slips sous leurs vignes en avril dernier. Une expérience qui visait à rendre compte de la qualité de la terre sur laquelle ils cultivent.

A l’occasion de la Fête du slip, organisée dans la petite commune de Arlay (Bourgogne-Franche-Comté), les viticulteurs ont exhumé les sous-vêtements puis les ont étendu à l’aide de pinces à linge. Le fait qu'ils étaient décomposés a été interprété comme le signe que la terre est fertile. 

Malgré ce test visuel «ludique», les observations menées sont très sérieuses. En effet, « si le slip est décomposé, c’est que le sol fonctionne » comme l’a expliqué au Progrès Bérengère Thill, ingénieur du réseau Dephy et membre de l’association Interbio. Si un sol vivant est dynamique, alors la matière organique du coton sera dégradée dans la mesure où les particules que contient la matière seront absorbées par la terre.

Comme le rapporte Le Progrès, les sous-vêtements ont été choisis pour ce test car les élastiques du slip ne se décomposent pas contrairement au coton, et pouvaient donc être retrouvés.

capture_decran_2019-07-17_a_10.55.04_5d2ee29b035c0.png

Le viticulteur Jean-Pascal Buronfosse a exposé les slips qu'il avait enterré dans ses parcelles [Capture d'écran Facebook Le Progrès]

Par ailleurs, les viticulteurs ont mené cette expérience sur différentes parcelles qui présentaient des pratiques différentes (parcelle de vin bio ou encore parcelle en biodynamie).

Interrogé par Le Progrès, le producteur de vin bio Jean-Pascal Buronfosse indique : « on a changé nos pratiques, on limite le travail au sol. J’ai enterré les slips dans deux parcelles qui ont des sols différents. Dans la parcelle où on a changé nos pratiques, on voit que le slip est décomposé, ça commence à fonctionner ».

Dans les mois à venir, les viticulteurs et Bérangère Thill vont développer de nouvelles mesures pour améliorer l’activité biologique du sol.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles