Paris : le dispositif de sécurité pour la finale de la CAN Algérie-Sénégal

Au total, 169 personnes ont été interpellées en marge de la qualification de l'Algérie pour la finale de la CAN. Au total, 169 personnes ont été interpellées en marge de la qualification de l'Algérie pour la finale de la CAN. [© Boris HORVAT / AFP]

Un important dispositif policier «de sécurisation, d'intervention et d'interpellation» va être mis en place, ce vendredi 19 juillet, aux abords des Champs-Elysées (8e), à l'occasion de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN).

Pas moins de 2.500 policiers et gendarmes, ainsi que 300 sapeurs-pompiers vont ainsi être déployés vendredi afin de sécuriser les Champs-Elysées, lors du match Sénégal-Algérie, et ce, alors que 108 personnes  (dont 104 placées en garde à vue) avaient été interpellées les 11 et 14 juillet derniers à Paris et proche couronne, en marge des célébrations de la qualification de l'Algérie pour cette finale.

Le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a ainsi annoncé qu'«un dispositif de protection des façades, des bâtiments, des commerces et d'encadrement sur toute la longueur de l'axe entre la Concorde et la porte Maillot» serait mis en place.

Une disposition similaire à celle déployée lors du 14 juillet que le préfet entend bien mettre en place à nouveau, a-t-il annoncé ce mercredi 17 juillet lors d'une conférence de presse, avec une surveillance accrue «y compris en périphérie» (feux d'artifice, substances dangereuses...).

Des mesures préventives

Dès 20h ce 19 juillet, et jusqu'à 8h samedi matin, des «mesures préventives et administratives» seront ainsi mises en place, avec notamment «l'interdiction du port et du transport d'objets pouvant servir d'armes par destination», ou «faire échec aux opérations de maintien de l'ordre».

Par ailleurs, la préfecture de police de Paris a fait savoir qu'elle s'appuierait sur son dispositif de vidéo-verbalisation «afin de réprimer les infractions majeures au code de la route»

«Intégrés au dispositif, 300 sapeurs-pompiers sont exclusivement dédiés à la CAN et peuvent monter en puissance à tout moment», a également fait savoir le général Jean-Claude Gallet, le commandant de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

Pas de périmètre d'exclusion

Concrètement, pas de fan zone mise en place à Paris pour la finale de la CAN, mais pas question pour autant, pour Didier Lallement, de fermer l'accès aux Champs-Elysées. L'idée d'instaurer «un périmètre d'exclusion» a été donc été écartée.

Pour autant, faisant référence aux incidents survenus lors de la soirée du 14 juillet, le préfet a vivement recommandé aux supporters d'adopter un comportement prudent, rappelant qu'il était «très dangereux de monter sur des voitures qui roulent» ou encore «de faire du 'wheeling' (scooter sur roue arrière)».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles