Après «Où est Steve», des volontaires lancent le mouvement «Trouvons Steve»

Steve Maia Caniço n'a plus donné signe de vie depuis la Fête de la musique.[Sebastien SALOM-GOMIS / AFP]

Depuis la disparition de Steve Maia Caniço lors de la Fête de la musique à Nantes, des Nantais se mobilisent pour retrouver le jeune homme de 24 ans. Un appel à l'aide a été lancé pour retrouver sa trace.

Les membres du mouvement «Trouvons Steve» ont décidé de mener eux-mêmes leurs recherches. L’initiative lancée sur Facebook est simple. Espérant trouver un éventuel corps dans la Loire, les volontaires présents devront «démarrer les recherches 500 mètres en amont du Quai Wilson [dernier endroit où Steve a été aperçu] et redescendre la Loire sur 5km».

La mobilisation de la société civile pourrait-elle faire avancer les recherches sur la disparition de Steve ? Afin de retrouver Steve, tous les moyens sont bons. L’appel à l’aide évoque notamment un recours à du matériel comme des canoés, des barques, des jumelles… La présence de plongeurs est aussi appréciée. «Une paire de bottes et de la volonté suffisent», peut-on également lire sur ce post.

«L’attente est indécente»

Les volontaires sont conscients des risques encourus mais se sentent obligés d’en arriver à cette action pour pallier aux manquements des autorités françaises. «Les autorités n’ont clairement pas pris les mesures nécessaires, et l’attente est indécente et ne laisse personne indifférent», dénoncent les organisateurs.

Pour rappel, la disparition de cet éducateur de profession a été déclarée après une intervention de la police avec des gaz lacrymogènes sur le quai Wilson, à Nantes. Après un mouvement de panique, plusieurs jeunes avaient chuté dans la Loire. 11 personnes avaient alors été secourues. Mais le jeune homme n’a pas été retrouvé.

Un mois après sa disparition, l’enquête judicaire semble ne pas avancer au point que la maire de Nantes, Johanna Rolland, demande au Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner que «les investigations aboutissent extrêmement rapidement».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles