Essonne : ils agressent sexuellement des mineures dans une base de loisirs et se font lyncher

Les deux adolescentes ont été secourues par les autres baigneurs.[Capture d'écran Facebook Ile de Loisirs Le Port Aux Cerises]

Le 21 juillet, deux mineures ont été agressées sexuellement à la base de loisirs du Port-aux-cerises, à Draveil (91). Les deux auteurs présumés ont été frappés par des baigneurs avant d'être interpellés.

Alors qu’elles se baignaient, les deux jeunes filles de 12 et 15 ans ont été attouchées sexuellement par deux hommes d’origine moldave âgés d’une trentaine d’années.

Comme le rapporte Le Parisien, l’une d’elle a alors hurlé dans le bassin. Alertés par les cris, certains baigneurs ont décidé de faire justice eux-mêmes en agressant physiquement les deux bourreaux. Les deux hommes ont également été roués de coups par le père d’une des deux filles.

Si l’un a réussi à se cacher, l’autre a dû être exfiltré du bassin par les services de sécurité de la base de loisirs.

Un lynchage sans précédent

Frappés et brutalisés, les deux auteurs de l’agression s’en sortent avec de lourdes séquelles.

«L’un des deux hommes souffre d’un traumatisme crânien, d’une fracture du nez et du poignet. L’autre a des côtes fêlées et a le visage tuméfié», a affirmé une source policière. Après avoir été soignés, les deux individus, inconnus des services de police, ont été conduits au commissariat de la ville où ils ont été placés en garde à vue.

Les fichiers des caméras de surveillance seront notamment analysés par les enquêteurs.

«À l’avenir, la sécurité – notamment la vidéosurveillance – devrait être renforcée sur toutes les bases de loisirs de la région», a indiqué Patrick Karam, le vice-président du conseil régional d’Ile-de-France, chargé de la jeunesse, des sports et de la vie associative.

Après avoir condamné cette agression contre les deux jeunes filles, le maire LR de Draveil Georges Tron a quant à lui averti : « Je n’hésiterai pas une seconde à prendre un arrêté pour fermer la piscine si ce genre d’incident venait à se reproduire ». Une enquête est désormais en cours.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles