Indre-et-Loire : Un homme appelle les gendarmes après avoir confondu le chant d'un coq avec un appel au secours

La gendarmerie n'a pas communiqué l'âge de l'homme, ni précisé s'il s'agissait d'un vacancier ou d'un habitant.[© CC/ Flickr / Kalle Gustafsson ]

Alerté par ce qu'il pensait être des appels à l'aide, un habitant du village de Saint-Branchs, au sud de Tours, a appellé jeudi 1er août, à l'aube, la gendarmerie. Les agents au bout du fil ont rapidement compris qu'il s'agissait en fait du chant d'un coq.

L'homme avait visiblement les tympans encore endormis lorsqu'il s'est saisi de son téléphone jeudi, vers 6h du matin, pour signaler à la gendarmerie des cris qu'il interprétait comme des appels à l'aide. Intriguée également par ces bruits à l'autre bout du fil, la gendarme lui a demandé de se placer à côté de sa fenêtre pour qu'elle puisse mieux les entendre. Elle a rapidement compris qu'il s'agissait en fait du chant d'un coq, sans doute installé dans la cour d'une autre maison.  

«Tout le charme de la vie à la campagne et pas d'intervention cette fois pour les gendarmes» a réagi la gendarmerie sur sa page Facebook. 

Selon France Bleu, les gendarmes ont précisé que l'homme était de bonne foi et qu'il a donc bien fait d'appeler en croyant que quelqu'un avait besoin d'aide. Ils n'ont pas communiqué son âge, ni précisé s'il s'agissait d'un vacancier ou d'un habitant.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles