Gilets jaunes : « On va leur casser la bouche », une enquête ouverte après le post d’un policier sur Instagram

L'agent sera prochainement entendu par sa direction suite à l’ouverture de l’enquête administrative. [Capture d'écran @PureTele]

La préfecture de police de Paris a ouvert une enquête suite à une publication sur Instagram, où un policier se filme le samedi 3 août, qualifiant notamment les gilets jaunes «d’abrutis».

«Ca commence a défourailler là, ces abrutis de gilets jaunes, on va leur casser la bouche», a commenté dans la vidéo l'agent de police. Partagée sur Twitter par PureTele, la scène a été largement diffusée par les internautes. 

Depuis, le compte a été supprimé rapporte Checknews. Le média a d’ailleurs contacté la préfecture de police qui a confirmé la véracité d’une vidéo «dont le contenu est inacceptable ». Une enquête administrative est en cours pour «manquement aux règles de la déontologie de la fonction policière».

«J'ai été con»

Suite à son article, Checknews a été contacté par le policier en question. «Cette storie était destinée à un copain, avec qui je discutais en privé sur Instagram, a expliqué l'agent de police. Je me suis aperçu au bout de trois minutes que je l’avais postée en public, et je l’ai tout de suite supprimée. C’est complètement débile, j’ai voulu me donner un style, je ne suis pas du tout comme ça. J’ai été con».

Le policier a également confié qu'il serait entendu prochainement par sa direction. «Je sortais de 34 jours non-stop, de 6h du matin à 23h30. Même si ça n’excuse pas du tout ce que j’ai fait», a-t-il conclu.

À suivre aussi

Réseaux sociaux Facebook va nommer un comité de surveillance indépendant
Réseaux sociaux Vidéo : un requin blanc dévore un phoque devant des touristes médusés
Réseaux sociaux Claire Keim cartonne sur Twitter avec des vidéos décalées

Ailleurs sur le web

Derniers articles