Patrick Martinez : «le bilan des soldes d’été est mitigé»

Alors que les soldes d’été s’achèvent ce mardi 6 août, le directeur général délégué à la chambre de commerce et d'industrie (CCI) d'Île-de-France, Patrick Martinez, estime que le bilan est en demi-teinte, sans être catastrophique.

Quelle est la tendance générale des ventes ?

C’est un bilan mitigé. Plus de la moitié des commerçants (54 %) n'ont pas fait mieux que l'an dernier à la même période. Et en même temps, 57% disent ne pas pouvoir se passer de soldes et qu’il faut absolument maintenir l’évènement. Il n’y a pas une tendance forte. Sans compter que les soldes s’inscrivent toujours dans un contexte. Et cette année, plusieurs facteurs se sont additionnés.

Quels sont les facteurs qui ont joué un rôle ?

Tout d’abord les évènements sociaux avec les gilets jaunes, qui sur Paris, ont eu un impact fort en termes de fréquentation le samedi. D’autre part, la semaine de canicule a eu un effet immédiat sur le sort des commerçants puisqu’elle a commencé avec le début de la période des soldes. Avec des températures allant de 35 et 41 degrés, les gens ne se déplacent pas forcément dans les magasins, même si certains sont climatisés. Et à cela vous ajoutez les promotions permanentes et les ventes sur internet.

Faut-il s’inquiéter du développement du commerce en ligne ?

Le commerce en ligne ne doit pas être considéré comme un risque. C’est un facteur à intégrer dans le fonctionnement du commerce. Le digital ne tue pas le commerce, aujourd’hui, c’est une des capacités de vente. Il faut s’adapter à ce contexte et vivre avec son temps en vendant son image et ses produits sur du digital. Ce n’est pas uniquement les grands magasins qui savent le faire. Désormais les cartes sont redistribuées. Les soldes c’est un évènement de l’année, mais ce n’est plus l’évènement sacré pour le commerce.

A partir de maintenant les soldes ne dureront que quatre semaines. Est-ce une bonne chose ?

A la CCI Paris Île-de-France nous sommes très favorable au raccourcissement des soldes. C’est d’ailleurs une des préconisations que nous avions fait auprès du gouvernement. Nous avions également proposé de raccrocher les périodes de soldes aux périodes de vacances scolaires pour que les gens aient davantage le temps de consommer. Le gouvernement a retenu les quatre semaines et c'est une très bonne chose.

À suivre aussi

Chine Soldes : les Chinois ont dépensé un milliard de dollars en 68 secondes sur Alibaba
Quelle que soit la raison de commander sur Internet, les soldes sont l’occasion de profiter de nombreux prix bas.
Publi-rédactionnel Soldes d'été 2019 : Rakuten à l’assaut des promotions
Soldes : pour faire face à la canicule, des commerçants optent pour le shopping nocturne
Soldes Pour faire face à la canicule, des commerçants ouvrent le soir

Ailleurs sur le web

Derniers articles