Aéroport de Roissy : une femme interpellée avec une arme à feu chargée dans sa valise cabine

Son époux et ancien candidat aux élections présidentielles au Mali, Yeah Samake, a avoué avoir été «choqué par l'interpellation» de sa femme, sur Facebook.[KENZO TRIBOUILLARD / AFP]

Une Indienne a été interpellée à l'aéroport de Roissy, lundi 12 août, avec une arme à feu chargée et rangée dans sa valise cabine.

Selon RTL, elle était accompagnée de ses deux enfants. Elle venait de Bamako au Mali. Elle était en transit à Paris lorsqu'elle a été interpellée par la Police aux frontières (PAF).

Jugée, mercredi 14 août par le tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis), la ressortissante a expliqué qu'elle était sur le point de déménager aux Etats-Unis et souhaitait tenir éloignée de ses enfants de l'arme en la portant sur elle. Elle a été condamnée à 8 mois de prison avec sursis, 5.000 euros d'amende et interdiction de port d'arme.

Son époux et ancien candidat aux élections présidentielles au Mali, Yeah Samake, a avoué avoir été «choqué par l'interpellation» de sa femme, sur Facebook. Précisant : «qu'elle n'est animée d'aucune intention criminelle et d'ailleurs elle supporte à peine mon intérêt pour le port d'arme à feu à domicile».

Il précise également que leurs deux enfants «ont été séparés» et «placés dans un foyer pour mineurs», après l'interpellation de sa femme.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles