L'incendie de l'Aude a été circonscrit après avoir ravagé 900 hectares

Quatre Canadair ont été déployés en renfort. [© RAYMOND ROIG / AFP]

Arpès avoir ravagé près de 900 hectares de pinèdes et broussailles dans l'Aude depuis mercredi, l'un des plus gros incendies de l'été a été «circonscrit» dans l'après-midi de ce jeudi 15 août, a indiqué la préfecture du département. Cependant, 450 pompiers restaient mobilisés sur place pour prévenir toute reprise des flammes.

Le préfet de l'Aude, Alain Thirion, a précisé que les soldats du feu «restent vigilants afin de prévenir tout redémarrage», même si le feu est «stabilisé». Plus de 500 pompiers ont été mobilisés au plus fort des flammes, dans la nuit, et ont bénéficié d'une météo finalement plus clémente que prévue, avec une petite averse et des vents soufflant à environ 30 km/h, moins violents qu'annoncés.

Un travail compliqué par un relief peu accessible

La lutte a cependant été compliquée par la nature de la zone sinistrée, un relief peu accessible, couvert de pinèdes et de végétation basse, dans une zone classée à risque sévère en raison de la sécheresse, après deux épisodes de canicule. Le préfet a salué une «participation judicieuse et massive» des moyens aériens, un Dash bombardier d'eau et quatre Canadair, qui ont repris leurs opérations dès la levée du jour.

L'incendie avait pris mercredi vers 16h sur la commune de Montirat, près de Carcassonne. Le bilan exact des dégâts pourrait s'établir dans une fourchette de 700 à 1.000 hectares, a souligné la directrice de cabinet du préfet, Anne Laybourne. «Au milieu du feu, il y a des points, notamment des vignes, qui n'ont pas brûlé», a précisé le colonel Eric Felten, du groupement opérationnel du Service départemental d'incendie et de secours de l'Aude (SDIS). Les pompiers s'étaient prévalus, après un combat acharné pendant la nuit, d'avoir déjà remporté une «grande victoire» en prévenant toute perte humaine, et toute destruction d'habitation. Parallèlement, une enquête a été ouverte, afin de déterminer les causes du sinistre.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles