Vidéo : un «escargot-zombie» lumineux et clignotant aperçu à Taïwan

Lumineux, vert-orange et clignotant, un escargot hors du commun des mollusques a été découvert par un touriste à Taïwan.

«L'escargot avait l'air d'avoir des néons en lui. Je n'avais aucune idée de l'existence de ces spécimens, mais c'était étrange. Je l'ai touché avec un bâton, et il a roulé sur lui-même», raconte Liu Ruian, cité par le site britannique du Daily Mail

L'escargot en question n'est pas un spécimen né de manipulations génétiques ou de déchets radioactifs : il a simplement été transformé en «zombie» par un ver parasite qui a paralysé l'organisme et les neurones moteurs du mollusque, prenant ainsi le contrôle de son mental et le poussant finalement à «se suicider». On n'est pas bien loin de Stranger Things.

Une technique machiavélique

Présent en Europe et en Amérique du Nord, observé pour la première fois en 2013, le Leucochloridium Paradoxum, de son nom scientifique, est une forme de vie particulièrement rare qui utilise les gastéropodes comme des corps hôtes intermédiaires afin de proliférer. Après avoir pénétré à l'intérieur (souvent par les yeux), le parasite se loge dans les antennes et produit un «dessin» vert et orange qui clignote pour prendre l'apparence d'une chenille. Un mécanisme d'imitation appelé «mimétisme agressif». 

L'objectif : rendre l'escargot plus visible, attirer l'attention des oiseaux prédateurs... et être mangé. En effet, une fois l'escargot ingéré, le ver parasite peut se reproduire en toute sérénité dans le système digestif du volatile. Jusqu'à ce que les fientes de celui-ci expulsent les œufs du parasite, qui se retrouvent dans la nature : le cycle peut alors se répéter. Un plan machiavélique particulièrement bien pensé, pour un ver.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles