A quand la fin du beau temps et des températures estivales ?

A partir du 3 septembre, le mercure devrait passer sous les 20° C sur une grande majorité du Nord.[JEAN AYISSI / AFP]

«Toutes les bonnes choses ont une fin». L’adage se confirme également avec ce climat estival qui va s'estomper sous peu. En attendant, la France va connaître une nouvelle vague de chaleur ce week-end.

Météo France annonce un ciel dégagé pour cette fin de semaine. De quoi appréhender la rentrée avec douceur. Le temps sera plus couvert sur toute la côte Ouest avec des températures en baisse à partir de dimanche et une moyenne proche des 30° C sur le reste du pays. Un dernier week-end au parfum d’été.

Dès lundi 26 août, la pluie devrait faire son apparition dans le Sud, alors que le Nord et l’Ouest conserveront un ciel sans nuage. La situation sera quasiment similaire le mardi, où seule la Corse rejoindra les zones ensoleillées.

Des températures en baisse à partir du vendredi 30 aôut

Un véritable changement interviendra à partir de mercredi. Les nuages devraient être présents partout dans l’Hexagone. Si la partie Nord devrait connaître quelques éclaircies, les orages pointeront le bout de leur nez sur toute la partie Sud.

Ils devraient faire leur apparition dans l’Est et le Sud-Est jeudi 29 septembre, mais cette situation ne s’éternisera pas, d'après Météo France. Une grande partie de la France sera de nouveau inondée de soleil dès le lendemain. Ce retour du beau temps coïncide d’ailleurs avec la baisse des températures : environ 3 à 4 degrés en moyenne à l’échelle nationale.

Le temps sera toutefois clément jusqu’au dimanche 1er septembre avec l'arrivée des nuages en provenance du Nord. Les éclaircies et la pluie alterneront, selon l'agence météorologique, qui annonce du soleil pour le reste du pays à l’exception du Pays basque.  

A partir du 3 septembre, le mercure devrait même passer sous les 20° C sur une grande majorité du Nord. La suite dépendra en grande partie d’un anticyclone. S’il reste suffisamment sur la France, le beau temps pourrait persister.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles