Paris : après 5 jours de recherches, l'octogénaire a retrouvé son coup de foudre du bus

L'octogénaire, sous le charme de l'inconnue, a affiché sa lettre à 25 reprises sur la ligne 46 du bus. L'octogénaire, sous le charme de l'inconnue, a affiché sa lettre à 25 reprises sur la ligne 46 du bus. [Capture d'écran Twitter ]

Son message avait ému les réseaux sociaux. Un Parisien de 86 ans, prénommé Jean-Pierre, avait décidé de placarder une lettre afin de retrouver une «jolie dame» qu’il avait rencontrée dans le bus ligne 46. Son voeu a été exaucé puisqu'il a réussi à la retrouver.

Âgé de 86 ans, l’homme avait rencontré la mystérieuse femme mardi 20 août dans l’après-midi. Le temps du trajet, ils en avaient profité pour faire connaissance. «Je lui ai dit que j’avais eu un cancer et elle m’a répondu "moi aussi"», avait raconté notamment Jean-Pierre au Parisien.

Dans le média francilien, le retraité avait donné la description de son coup de coeur. «Des cheveux lisses, coupés au carré et des yeux clairs, gris ou bleus. Elle était plutôt grande, mince, avec une robe blanche à fleurs bleues», avait-il détaillé.

Touchées par cette histoire attendrissante, plusieurs généalogistes ont pris les choses en main, et l'une d'entre elles est parvenue à retrouver la dame. «Elle a lancé une recherche sans même m'avertir et m'a appelé hier matin pour m'annoncer la bonne nouvelle», s'est enthousiasmé Jean-Pierre auprès du Parisien.

«La généalogiste m'a expliqué avoir accès à de nombreux fichiers, comme ceux de la mairie ou des nécrologies. En recherchant par la date de naissance, elle est tombée sur deux résultats : un homme et une femme.» Jean-Pierre a donc composé le numéro donné par la spécialiste, et très vite, la femme du bus et lui se sont reconnus au téléphone. «Elle semblait contente», a lancé le retraité enjoué.

Arrivé à Faidherbe-Chaligny, l'homme de 86 était descendu sans échanger ses coordonnées à celle qui devait descendre plus loin, à Reuilly-Diderot.

Alors, pour la retrouver, il avait décidé d'afficher une lettre à 25 reprises sur la ligne 46. Émus, certains passants avaient partagé sur les réseaux sociaux des photos de l’avis de recherche. L'homme ne comptait pas seulement sur cela pour arriver à ses fins. Comme les affiches sont retirées chaque jour par le service de nettoyage, il avait décidé d'en remettre des nouvelles «tous les après-midi».

Sa détermination a payé puisque dimanche après-midi, après 5 jours de recherches intensives, Jean-Pierre a enfin entendu la voix de son coup de foudre au téléphone. «Elle m'a rassuré sur l'une de mes inquiétudes : elle est bien seule.» Mais Jean-Pierre n'en dira pas plus car l'élue de son coeur «veut que (leur) relation reste intime».

Lundi, Jean-Pierre a enfin revu sa belle inconnue. «J'ai mis du cœur à la retrouver, a-t-il raconté, à l'issue du rendez-vous. Quand on s'est vus de loin, elle avait un grand sourire et moi aussi. Son visage est aussi adorable que dans mes souvenirs. Je suis encore sous le charme de cette dame, c'était magique.»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles