Paris : la ligne 6 doit rouvrir au public le lundi 2 septembre

Les infrastructures du viaduc étaient restés inchangées depuis le début du XXe siècle. Les infrastructures du viaduc étaient restés inchangées depuis le début du XXe siècle. [© CNEWS]

Fermée depuis le 1er juillet, une partie de la ligne 6 a subi de lourds travaux de rénovation pour remettre à neuf les infrastructures du viaduc, entre Trocadéro (16e) et Montparnasse (14e), cet été. Elle doit rouvrir au public ce lundi 2 septembre. Voici les coulisses de ce «chantier de préservation du patrimoine parisien».

Inchangées depuis le début du XXe siècle, une partie de ces infrastructures nécessitent en effet d'être remplacées : c'est notamment le cas des maçonneries, des rails ou encore des escaliers métalliques fixes. Par ailleurs, l'étanchéité, le système d'évacuation des eaux pluviales ainsi que la peinture anticorrosion vont être entièrement refaits sur ce tronçon d'environ 2,7 km.

Jusqu'au 1er septembre, la circulation a donc été coupée pour laisser travailler jusqu'à 360 ouvriers, répartis en deux équipes du matin et du soir qui se relaient. Ensemble, ils ont dû retirer le ballast, les parties maçonnées ainsi que les portions de voûtes endommagées, afin qu'une résine spéciale soit projetée afin de solidifier le tout (cf photo).

img-4571_5d3728b571c4b.jpg

Pour Frédéric Legard, le chef de rojet rénovation du viaduc, il s'agit avant tout d'«assurer la pérennité des infrastructures et de faire en sorte de repartir sur du long terme». «La résine permet de rendre étanche le viaduc pour les quarante prochaines années», assure-t-il.

Par ailleurs, sur 28 stations que compte la ligne 6, 13 d'entre elles vont être rabotées «de quelques centimètres». Elles seront ainsi compatibles avec l'arrivée des nouvelles rames – légèrement plus larges que les anciennes – prévue sur la ligne 6 à partir de 2021.

Ce viaduc, construit entre 1903 et 1906, est aujourd'hui considéré comme un «ouvrage d'art». Pour l'équipe en charge du projet, toute la difficulté a été de trouver «les personnes capables de travailler le métal comme à l'époque», notamment en ce qui concerne la technique du «rivetage à chaud». 

L'an prochain, la circulation de la ligne 6 sera à nouveau coupée durant la période estivale, pour une dernière phase de travaux. Au total, ce projet s'élève à 44 millions d'euros sur trois ans, et ce, uniquement pour la partie «viaduc» de la ligne, entre Trocadéro et Montparnasse.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles