Paris : les cas de sida ont chuté dans la capitale

Entre 2015 et 2018, la capitale a enregistré une baisse de 16 % des nouveaux cas de séropositivité, ont conjointement annoncé la municipalité parisienne et l’Agence régionale de santé d'Île-de-France (ARS), ce lundi 9 septembre.

Selon les derniers chiffres dévoilés, 906 Parisiens ont appris leur séropositivité en 2018, contre 1.078 en 2015. Soit un recul moyen de 16 %. A noter que cette baisse est encore plus importante chez les hommes ayant des rapports sexuels entre hommes, puisqu'elle a chuté de 22 % chez cette population «la plus touchée par la maladie», qui représente 45 % des nouveaux cas l'an passé.

«La stratégie 'Vers Paris sans sida', adoptée début 2016, a permis de remobiliser les acteurs de la lutte contre l’épidémie à Paris pour augmenter la couverture du dépistage du VIH, faire connaître les nouveaux outils de la prévention diversifiée», s'est ainsi félicitée la municipalité parisienne.

Mais si cette baisse est considérable chez les homosexuels (- 22 %), elle l'est beaucoup moins chez les femmes (- 3 %), alors que celles-ci représentent tout de même 30 % des nouveaux cas dépistés l'an passé.

De la même façon, elle est beaucoup moins conséquente chez les personnes nées à l'étranger, qui sont - 9 % à avoir découvert leur séropositivité à Paris l'an passé, contre - 15 % chez les personnes hétérosexuelles nées en France.

Des résultats positifs dont se réjouit Anne Hidalgo, la maire de Paris, particulièrement engagée à ce sujet. L'élue a quand même appelé à la mobilisation. «A Paris, le dépistage du VIH c’est sans rendez-vous, sans ordonnance et sans frais dans tous les laboratoires», a-t-elle rappelé.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles