Paris : une boîte de nuit ferme ses portes après la mort d'un jeune homme

La direction regrette la fermeture administrative de leur établissement. La direction regrette la fermeture administrative de leur établissement.[© Dehors Brut]

La boîte de nuit «Dehors Brut» – située 20, boulevard de Poniatowski dans le 12e – a fait l'objet d'une fermeture administrative, a annoncé ce samedi la préfecture de police de Paris, alors qu'un jeune homme de 21 ans y est décédé des suites d'une overdose.

Les faits se sont déroulés il y a une semaine, dimanche 1er septembre, dans cet établissement peu connu du 12e arrondissement dont l'enseigne est «Summer Set». Victime d'un malaise vers 5h du matin, le jeune homme a été pris en charge par le Samu, puis est décédé après son admission à l'hôpital.

Selon les premiers éléments de l'enquête révélés par la préfecture de police, la victime «se serait procuré des stupéfiants au sein de l’établissement et serait décédée peu après les avoir consommés».

La préfecture de Police a ainsi rappelé «que les responsables des établissements de nuit ont l’obligation d’y faire respecter l’interdiction de détention et de consommation de produits stupéfiants». «Au vu de l’urgence à faire cesser ces graves troubles à l’ordre public aux conséquences tragiques», le préfet de Police a donc pris un arrêté de fermeture de cet établissement pour trente jours.

De son côté, l'établissement a tenu à s'expliquer : «nous rappelons que notre établissement et tous nos évènements ont toujours fait l'objet d'une attention toute particulière à assurer de façon optimale la sécurité de notre public, nous nous sommes tenus à une obligation de moyens stricte sur toutes nos actions de préventions pour lutter contre l'usage de produits stupéfiants et l’excès d’alcool».

«De façon générale, ces fermetures n’ont et ne régleront jamais le fond du problème. Il est donc urgent de déployer une approche différente pour que la responsabilité ne repose plus sur les seules épaules des entrepreneurs de lieux culturels que nous sommes et trop souvent démunis face à un problème de santé nationale», a également fait savoir la direction des lieux.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles