Finistère : un homme condamné pour avoir appelé son ex-compagne plus de 10.000 fois en 38 jours

L'homme avait également envoyé 3.000 SMS à son ex-compagne entre juin et juillet 2017. L'homme avait également envoyé 3.000 SMS à son ex-compagne entre juin et juillet 2017. [DR]

Un homme âgé de 37 ans a été condamné à six mois de prison ferme la semaine dernière, pour avoir harcelé son ex-compagne, une habitante de Mellac, près de Quimperlé (Finistère). Après leur séparation, il lui avait notamment téléphoné 10.045 fois en l'espace de 38 jours.

Cela représente 264 appels par jour, soit environ un toutes les cinq minutes environ. Sur la même période, entre juin et juillet 2017, l'ex-concubin avait également envoyé 3.000 SMS, auxquels se sont ajoutés 5 MMS par jour.

Le harcèlement ne s'est pas arrêté là. N'acceptant pas la rupture, après deux années de vie commune, l'homme, habitant la Seine-Saint-Denis, est allé jusqu'à planquer dans sa voiture une semaine durant, jour et nuit, devant le domicile de son ex. Un soir de juillet 2017, il tente même de pénétrer chez elle par effraction, en brisant deux carreaux de sa véranda, raconte Le Télégramme.

Il a également menacé de mort le nouveau compagnon de son ex. «Je vais te faire mourir», «Ta mère ne va pas te reconnaître», «Tu auras la paix quand tu seras au cimetière», lui lance-t-il, poursuit le quotidien régional.

«C'est dramatique», a estimé la procureure du tribunal de Quimper (Finistère), dans son réquisitoire, le 12 septembre dernier. «Il la harcelait nuit et jour. Je considère qu'il est dangereux.» L'homme, désormais en couple avec une autre femme, se défend en parlant de «crise de folie» et de «crise d’alcool», et minimise les faits : «C’était des mots en l’air, c’était bidon.» Il passera malgré tout par la case prison.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles