Un étudiant de l'université de Rouen meurt lors d'un week-end d'intégration

Un drame universitaire. Un étudiant en 5e année de pharmacie est décédé lors d’un week-end d’intégration en Belgique.

Le jeune homme de 23 ans, scolarisé à l'université de Rouen, est mort dans la nuit de vendredi à samedi 14 septembre dans des circonstances qui n’ont pas été précisées. Selon les informations de Franceinfo, il aurait été percuté mortellement par une voiture, près du lieu où se déroulait la soirée étudiante. La ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a expliqué qu'il y avait «une forte probabilité que l'alcool soit en jeu».

Une charte inefficace ?

Le week-end d’intégration était organisé par une association d’étudiants de l’université de Picardie Jules-Verne mais «plusieurs étudiants issus d’autres établissements», comme la victime, «y ont participé à titre individuel», indique le ministère de l’Intérieur dans un communiqué. En tout, ils étaient 208 étudiants provenant de 16 universités différentes. Frédérique Vidal a fait part de son questionnement quant à l'organisation de cet événement estudiantin en Belgique, étant donné qu'une charte mise en place en 2018 devait empêcher ce genre de situation.

Après un précédent drame en octobre 2017, lors duquel un étudiant de 20 ans avait trouvé la mort en raison d’une trop forte consommation d’alcool, la ministre avait fait signer un texte relatif à l'organisation des événements festifs aux universités et associations étudiantes. Dans cette charte, les organisateurs devaient renseigner leur programme, leur budget, les «risques accidentels liés au lieu» et la quantité d'alcool prévue. Quelques heures après l'annonce du décès de l'étudiant rouennais, Frédérique Vidale évoquait la possibilité d'un «choix volontaire» pour se «soustraire à ce que demande la charte».

À la demande du ministère, une cellule d’aide et de soutien psychologique doit être mise en place dans chacune des deux universités. La ministre de l'Enseignement supérieur doit par ailleurs recevoir les fédérations d’associations étudiantes ce mardi 17 septembre.

Frédérique Vidal «tient à exprimer sa profonde tristesse face à ce drame et à assurer la famille et les proches du jeune homme de ses plus sincères condoléances», ajoute un communiqué publié sur les réseaux sociaux.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles