Quimper : un policier et un jeune s’affrontent dans un improbable combat de boxe de rue

Selon Le Télégramme, le combat avait été organisé à la loyale .[©Patrick Smith / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Une semaine après des violences urbaines dans le quartier de Kermoysan, à Quimper, la vidéo d’un «combat de boxe» de rue opposant un policier et un jeune est devenue virale.

Sur les images, postées sur le site du journal Le Télégramme, on peut voir deux hommes, l'un en tenue sombre, son adversaire semblant torse nu, engagés dans un combat aux poings.

La scène, filmée sur une pelouse au pied des immeubles du quartier de Kermoysan en présence d'une voiture de police, dure environ une minute et montre les deux adversaires gants de boxe aux poings échanger des coups, se repousser, maintenir la garde pour se protéger notamment la tête.

Un combat à la loyale

Selon Le Télégramme, le combat avait été organisé à la loyale : le fonctionnaire de police était venu honorer un rendez-vous fixé par son adversaire, un jeune homme d'origine tchétchène ayant grandi dans le quartier, et les deux hommes se sont affrontés avec gants de boxe et protège-dents. Il s'agirait de boxeurs confirmés.

Selon des médias locaux, le combat avait été organisé une semaine après des violences urbaines dans le quartier. Pompiers et policiers avaient été pris à parti et essuyé des jets de projectiles.

Une enquête ouverte

La préfecture du Finistère a confirmé l'implication d'un policier dans un «combat de boxe» le jeudi 19 septembre. «Un fonctionnaire de police de la direction départementale de la sécurité publique du Finistère s'est trouvé impliqué dans un combat de boxe organisé sur la voie publique dans le quartier de Kermoysan à Quimper», a-t-elle indiqué dans un communiqué.

«Le préfet du Finistère a immédiatement demandé l'ouverture d'une enquête administrative afin de préciser dans quelles conditions cet événement, dont les images ont été diffusées, s'est produit. En fonction du résultat de cette enquête, des sanctions pourraient être prise», a ajouté la préfecture.

Samedi soir, une source policière a confirmé qu'une enquête administrative a été ouverte pour connaître les circonstances qui ont amené ce policier à enfiler des gants de boxe.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles