IDF : qui sont les utilisateurs franciliens du service de scooter électrique Cityscoot ?

Au total, 5.870 utilisateurs du service Cityscoot ont répondu à ce questionnaire. Au total, 5.870 utilisateurs du service Cityscoot ont répondu à ce questionnaire. [© Boris Perraud / Cityscoot]

Une enquête 6-t – réalisée auprès des utilisateurs Cityscoot franciliens et dévoilée ce lundi 23 septembre – dresse un rapide portrait de leur profil et de leurs habitudes de déplacement. Qui sont-ils ? Quelle utilisation ont-ils du service ?

Trois ans après son lancement à Paris, l'opérateur de scooters électriques en libre-service Cityscoot affiche un beau développement : 3.900 scooters déployés à Paris et dans une dizaine de communes limitrophes pour 124.000 inscrits.

Soit un scooter Cityscoot à se partager avec une trentaine d'usagers environ. L'assurance donc de toujours en trouver un disponible dans un périmètre assez restreint. 

Une majorité d'hommes jeunes, cadres et aisés

Parmi ces inscrits, près de 9 utilisateurs sur 10 (87 %) sont des hommes. S'il s'agit d'un chiffre assez commun, qui correspond à celui des conducteurs franciliens de deux-roues, leur âge est par contre nettement plus jeune, alors que 76 % des utilisateurs ont moins de 45 ans.

Les utilsateurs de Cityscoot ont également tendance à vivre en couple, qu'ils aient des enfants (27 %) ou non (32 %), alors que ces derniers ne représentent 17 % et 19 % de la population parisienne.

Enfin, une grande majorité d'entre eux (55 %) appartient à la catégorie des cadres et professions intellectuelles supérieures, contre seulement 29 % des Parisiens en âge de travailler. Le niveau de revenu médian des conducteurs de Cityscoot est de 2.500 euros par mois selon l'étude 6-t, contre 2.128 euros pour les autres.

Une utilisation élevée pour un parcours régulier

Du côté de leurs habitudes d'utilisation, 51 % des conducteurs de Cityscoot sont des utilisateurs réguliers (plus d'une fois par semaine), pour une utilisation moyenne de 6,5 par mois.

Alors que la durée médiane d'un trajet est de 15 minutes, 22 % des trajets Cityscoot relient le domicile au travail ou au lieu d'études, et 28 % ont pour origine ou destination la proche banlieue de Paris.

Pour la grande majorité des abonnés, il s'agit surtout de gagner du temps pour 86 % des utilisateurs, tout en évitant les contraintes liés à l'achat et à la possession d'un véhicule personnel (71 %). L'aspect plaisir (64 %) occupe aussi une place importante.

L'intermodalité privilégiée par les utilisateurs

Les conducteurs de Cityscoot n'utilisent pas ce moyen de déplacement comme unique moyen de transport. Au contraire, il le combine avec d'autres : la marche à pied (10 %) ou encore les transports en commun (63 %) par exemple.

Au total, 6 utilisateurs sur 10 (57 %) déclarent qu'ils n'ont effectué qu'une seule location le jour de leur dernier trajet. Ce qui signifie qu'ils n'ont pas emprunté le deux-roues électrique pour l'aller et pour le retour.

À suivre aussi

En l'espace de dix ans, la capitale a connu plusieurs changements significatifs.
Rétrospective Les 10 événements qui ont changé Paris pendant les années 2010
Une vingtaine de partenaires proposent des offres promotionnelles en vue de la grève du 5 décembre.
Mouvement social Cityscoot, Jump, Ubeeqo... Les transports alternatifs pour la grève générale
Près de la moitié des usagers des trottinettes Dott à Paris les utilisent moins de 1 à 3 fois par mois.
Free-floating Paris : qui sont les utilisateurs des trottinettes électriques en libre-service ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles