Un directeur de centre de loisirs mis en examen pour viols sur une enfant de 3 ans

Le suspect avait déjà été condamné pour exhibition sexuelle en 2017.[Philippe HUGUEN / AFP]

Le directeur d'un centre de loisirs de Châteaufort (Yvelines) a été mis en examen pour viols, agressions sexuelles et corruption de mineure de moins de 15 ans.

Agé de 42 ans, l'homme dirigeait une structure d'accueil pour jeunes enfants sur le temps périscolaire. Il est accusé d'avoir abusé d'une petite fille de 3 ans, ainsi que d'avoir eu une «relation plus suivie» avec une autre enfant de 13 ans.

La mère de l'une des victimes, alertée, s'est rendue à la gendarmerie de Magny-les-Hameaux le 10 septembre dernier. Elle a raconté au journal Le Parisien que sa fillette aurait été abusée plusieurs fois lors de la sieste ainsi que dans les toilettes de l'école. Les examens médicaux réalisés ont confirmé que la petite fille avait été agressée sexuellement. L'enquête des gendarmes a conduit à trouver la seconde victime.

Lorsque l'homme a été arrêté chez lui, ce lundi 23 septembre, les gendarmes ont récupéré son téléphone, qui contenait des photographies prises sous les jupes des femmes.

Lors de sa garde à vue, l'homme a reconnu les faits de voyeurisme mais a nié les accusations de viol et d'agression sexuelle.

UNE PREMIERE CONDAMNATION

Selon le quotidien, en 2017, le directeur avait déjà été condamné à un mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel d'Evry pour exhibition sexuelle.

À suivre aussi

Bon à savoir D’où vient l’expression «chercher des noises» ?
Le rapport met en lumière les négligences et les carences qui persistent au sein des institutions publiques.
Société Violence des enfants : le Défenseur des droits alerte les institutions
1 an des Gilets jaunes : scènes de chaos à Paris
Conflit social Un an des gilets jaunes : scènes de chaos à Paris

Ailleurs sur le web

Derniers articles