Près d’un Français sur deux meurt près de là où il est né

Parmi les personnes décédées en 2018, 47 % sont mortes dans leur département de naissance.[©JOEL SAGET / AFP]

En 2018, parmi les 610 000 personnes mortes en France - le niveau le plus élevé depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale – près de la moitié sont décédées dans leur département de naissance.

Une proportion particulièrement élevée dans les DOM d'après les données de l’Insee. En effet, 91% des personnes décédées en Martinique en 2018 y étaient nées. En Guadeloupe et à La Réunion, c’est le cas de 86% des personnes décédées.

En métropole, les natifs du Pas-de-Calais, du Nord, la Manche et du Finistère, sont les plus enracinés puisque plus de 70% des personnes décédées y étaient nées.

Au contraire, l’Île-de-France recense le plus grand nombre de défunts nés hors du département. 76 % des personnes qui ont rendu leur dernier soupir à Paris avaient vu le jour dans un autre département et c’est même le cas de 90% des personnes mortes dans le Val-de-Marne.

Selon l’institut, ces fortes proportions s’expliquent par l’attraction économique de la région où de nombreuses personnes s’y installent avant tout pour des raisons professionnelles.

capture_decran_2019-10-01_a_16.54.42_5d9368f05edda.png

© Insee, statistiques de l'état civil.

Les autres départements où plus de 70 % des décès concernent des personnes nées hors du département sont situés dans des régions du sud, comme le Var, les Alpes-Maritimes, et les Alpes-de-Haute-Provence. Cette tendance s'explique quant à elle par l’arrivée des retraités qui souhaitent y vivre leurs années de retraite sous le soleil.

À suivre aussi

Maltraitance : 22 mesures gouvernementales pour libérer la parole des enfants
Société Maltraitance : 22 mesures gouvernementales pour protéger les enfants
Le rapport met en lumière les négligences et les carences qui persistent au sein des institutions publiques.
Société Violence des enfants : le Défenseur des droits alerte les institutions
Société Des familles privées d'aides de la CAF pour la garde d'enfants après un bug informatique

Ailleurs sur le web

Derniers articles