Attaque à la préfecture : une clé USB au coeur de l'enquête

Ces données seraient toujours «en cours d'exploitation». [MARTIN BUREAU / AFP]

Au cours d'une perquisition au domicile de Mickaël Harpon, qui a tué quatre fonctionnaires à la préfecture de police de Paris jeudi dernier, les enquêteurs auraient découvert une clé stockant des données inquiétantes.

Selon des informations du Parisien et de RTL, les noms, les coordonnées et des données personnelles «correspondant à plusieurs dizaines de ses collègues de la préfecture de police», auraient été retrouvés sur ce périphérique.

De plus, cette clé contiendrait aussi «de nombreuses vidéos de décapitation de Daesh» ainsi que des éléments de propagande.  Ces données seraient toujours «en cours d'exploitation»,  a confié une source proche de l'enquête à RTL

Samedi 5 octobre, le procureur antiterroriste a affirmé que les investigations ont «permis d'établir des contacts entre l'auteur des faits et plusieurs individus susceptibles d'appartenir à la mouvance islamiste salafiste».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles