Disparition d'Estelle Mouzin : l'enquête recentrée sur la piste Fourniret

Estelle Mouzin a disparu en rentrant de l'école, à Guermantes en Seine-et-Marne, en 2003. [AFP / POLICE].

L'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin vient de connaître un nouveau rebondissement. Selon une information de RTL, la nouvelle juge d'instruction en charge de l'affaire a demandé aux enquêteurs de se concentrer à 100 % sur la piste du tueur en série Michel Fourniret.

La magistrate, qui a repris le dossier fin septembre 2019, se range ainsi à l'avis d'Eric Mouzin, le père de la fillette disparue à Guermantes (Seine-et-Marne) en 2003, qui, depuis longtemps, demande à ce que la piste Fourniret soit réactivée.

C'est ainsi que la juge, la huitième déjà depuis le début de l'affaire, a en ce sens ordonné aux gendarmes de reprendre les investigations en lieu et place des policiers, l'objectif étant de porter un regard neuf sur un dossier vieux de près de 17 ans.

Un mince espoir

Dans le cadre d'une autre enquête sur Michel Fourniret, que la magistrate dirigeait déjà, l'ex-femme de «l'Ogre des Ardennes», Monique Olivier, aurait déclaré qu'elle avait «des choses à révéler» au sujet d'Estelle Mouzin, volatilisée sur le chemin séparant son école de son domicile.

Un éventuel espoir de «vérité» à prendre avec la plus grande prudence, quand bien même le tueur des Ardennes,  a avoué ces derniers mois deux meurtres supplémentaires, ceux de Joanna Parrish et de Marie-Angèle Domèce, dans l'Yonne.

En attendant que Monique Olivier parle, la date de son audition n'est d'ailleurs pas connue pour le moment, le mystère reste pour le moment entier. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles