Paris : pourquoi la polémique sur la rénovation de la Gare du Nord risque-t-elle de continuer ?

L'espace dédié aux commerces est estimé à 18.000 m2, contre 5.000 m2 aujourd'hui. L'espace dédié aux commerces est estimé à 18.000 m2, contre 5.000 m2 aujourd'hui.[© Valode & Pistres Architectes]

La Commission nationale d'aménagement commercial (Cnac) a validé jeudi le projet de rénovation de la Gare du Nord. Ce qui ne devrait toutefois pas mettre un terme à la controverse.

Au coeur du débat notamment, la superficie dédiée aux commerces, accusée de rallonger le temps de parcours des voyageurs et de leur compliquer l'accès aux trains. Cette surface devrait passer d'environ 5.000 m2 aujourd'hui à 18.000 m2 en 2024.

Mais une dizaine d'architectes de renom ont fait part de leur méfiance à ce sujet, estimant que le projet actuel «comprime l'espace laissé aux voyageurs». La mairie de Paris insiste également sur le fait qu'il faut «améliorer la circulation des voyageurs», avec «moins de bâti et plus de vide».

L'opposition est si forte que la décision de la Commission nationale d'aménagement commercial risque de n'être qu'un prélude à un autre épisode. Car après cet avis favorable, selon Les Echos et Le Parisien, la municipalité pourrait en effet décider de contre-attaquer en justice.

En marge du précédent conseil de Paris, Jean-Louis Missika, l'adjoint à la mairie de Paris à l'urbanisme, avait prévenu qu'en cas de validation, la municipalité était prête à déposer des recours. «J’espère qu’on n’en arrivera pas là, mais tant que les recours ne seront pas purgés, le projet ne sera pas financé par les banques, ce qui le bloquera», avait-il expliqué.

De l'autre côté, la direction du projet regrette la position de la mairie, qui lui avait pourtant donné «un avis favorable lors du conseil de Paris de juillet 2019», et se défend de faire perdre du temps aux voyageurs, puisqu'elle prévoit un accès de plain-pied vers le hall des départs grandes lignes, permettant même un «gain de temps de quatre minutes».

De plus, ce face-à-face tendu pourrait se poursuivre plusieurs jours encore. Car si la Cnac a pris sa décision ce jeudi, elle peut très bien s'octroyer un délai avant de la rendre publique et d'officiellement publier quoi que ce soit. La refonte de la Gare du Nord pour 2024, élément incontournable des transports pour les JO, semble plus loin que jamais.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles