38% des malades chroniques jugent leur traitement «inacceptable»

2 400 malades ont répondu à l'étude. 2 400 malades ont répondu à l'étude.[LOIC VENANCE / AFP]

Selon une étude menée par deux chercheurs du Centre d’épidémiologie clinique de l’Hôtel-Dieu AP-HP, 38% des personnes souffrant de maladies chroniques «estiment le fardeau de leur traitement inacceptable».

Les réponses de 2.400 malades ont été compilées par les chercheurs et il se dégage quatre raisons à l'obtention de ce chiffre : en cause principalement, «les soins réguliers rappelant aux patients leur maladie», les coûts financiers et d'organisation du traitement et «les difficultés dans les relations avec les soignants». 

Les patients devaient évaluer la charge que représente leur maladie (prise de médicaments, auto-surveillance, analyse en laboratoire, consultations médicales, répercussions sociales de leurs traitements,...) via la plateforme ComPaRe. 

Les maladies chroniques (diabète, asthmes, hypertension,...) touchent vingt millions de Français et sont particulièrement chronophages pour les patients. «Par exemple, il est attendu qu'un patient suivi pour un diabète de type 2 consacre en moyenne 143 minutes par jour à ses soins», a calculé l'étude

«Ces résultats invitent à penser qu'une part importante du 'fardeau du traitement' est structurelle et liée à l'organisation des soins», conclut l'étude menée par le docteur Viet-Thi Tran et le professeur Philippe Ravaud.

À suivre aussi

Les Français sont les troisièmes plus gros consommateurs d'antibiotiques en Europe.
Santé 5 chiffres à connaître sur la consommation d'antibiotiques en France
tribune Féminicides : des médecins appellent à agir pour «repérer et prévenir les violences conjugales»
bien-être 5 conseils pour éviter la déprime automnale

Ailleurs sur le web

Derniers articles